Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/2314/trackback

  1. Irène, je vois effectivement que tu as fort baisser le pourcentage de ta phase huileuse par rapport aux autres recettes de crèmes que tu as écrites, ainsi que le nombre de tes ingrédients (qui sont plus à ma portée, j’avoue). La crème te suffit-elle par rapport à ta peau sèche ? (je veux dire par là une seule application avant le coucher ?)

    Quelle chanceuse tu fais d’avoir un macérat de jasmin !!! je suis fan de cette odeur.

    J’ai senti récemment l’hydrolat d’ylang ylang de chez Biomada : quel délice olfacif (alors que je n’aimais pas l’odeur de l’he de chez AZ).

    Pour le parfum, je n’ai pas encore assez de compétence (en aurais-je un jour ?)pour arriver à deviner le parfum final.

    J’attends donc avec impatience les commentaires des plus expérimentées.

    Commentaire par eau de rose — 21 avril 2010 à 21 h 20 min

  2. comme je viens de me faire manger trois fois le message, je recommencerai demain!

    Commentaire par venezia — 21 avril 2010 à 22 h 46 min

  3. Ta crème doit avoir un parfum délicieux, surtout avec ce macérat de jasmin qui doit être une vraie merveille. J’aime beaucoup le parfum du jasmin et des agrumes.
    Tu inventes toujours des produits merveilleux.
    Je t’embrasse

    Commentaire par Pat0212 — 21 avril 2010 à 23 h 48 min

  4. J’ai aussi du mal à imaginer la texture et l’odeur de cette crème Irène, mais elle me semble “chic”.

    Irène, je classe cet article dans les “soins du visage” si ce n’est pas cela, dis-le moi, je rectifierai.

    A l’attention de toutes, en général, pensez à sélectionner une catégorie lorsque vous publiez un article, je le fais souvent pour vous mais je ne voudrais pas me tromper.
    Bises.

    Commentaire par Catherine — 22 avril 2010 à 9 h 41 min

  5. Oups, excuse-moi Catherine !
    J’ai fait toutes les rectifications nécessaires.
    Merci et bises.

    Je reviens plus tard …

    Commentaire par Irene — 22 avril 2010 à 10 h 06 min

  6. Ce pourcentage réduit des corps gras annonce l’été !
    Ton mélange d’he ne tire-t’il pas trop vers le cèdre ? Je trouve que comme l’Ylang, il prend souvent le pas sur les autres dans mes préparations.

    Commentaire par chabou — 22 avril 2010 à 13 h 41 min

  7. J’espère que j’aurais plus de chance pour les messages aujourd’hui!

    Chabou, curieusement, cette crème corps ne tire pas du tout sur le cèdre, j’ai même été stupéfaite quand j’ai découvert la liste des He car aucune ne domine, On sait qu’il y a des agrumes en note de tête, et puis il y a une note que je retrouve dans tous les parfums d’Irène, sans que je puisse savoir à quoi elle est due: à la présence d’encens, bin sûr, car irène, je sais que tu en mest partout, mais la crème ne sent pas l’encens, c’est encens/+ autre chose que j’aimerais bien trouver;

    Le parfum a à voir avec celui de la barre nirvanacela, je vais d’ailleurs comparer.

    Je me mets de cette creme le soir sur les mains et je renifle avant de m’endormir… un vrai doudou, mais capiteux; curieusement ensuite, ça ne sent plus du tout pareil, sur moi, ça sucre beaucoup, presque une odeur de chewing gum à la fraise!

    Commentaire par venezia — 22 avril 2010 à 13 h 51 min

  8. Tu m’allèches, Venenzia, j’avais beaucoup aimé la barre du défi d’Irène et j’aime aussi le chewing gum à la fraise. Comment fait donc Irène, nous nous posons toutes la question… un peu de magie, non ?

    Commentaire par chabou — 22 avril 2010 à 14 h 55 min

  9. Impossible à réaliser pour moi mais je suis tjs très impressionnée par la variétée de tes ingrédients.

    Commentaire par Loulou — 22 avril 2010 à 15 h 11 min

  10. Moi aussi je suis très impressionnée :-)

    Commentaire par Ninie — 22 avril 2010 à 18 h 04 min

  11. Eau de rose, ce pourcentage de phase huileuse me convient pour les produits du corps ; il est trop limite pour le visage ce qui est assez bizarre car je n’ai pas une peau sèche.

    Je suis très contente du Prolipid qui permet, même si je n’ai pas encore essayé, de faire de jolis laits, à mon avis.

    Merci de ta visite !

    Pat, bonjour. J’aime toujours beaucoup te lire !
    Je vais aller voir ce que tu fais avec le scrap maintenant …

    Chabou, non, mon mélange ne tire pas vers le cèdre. Mon but était de favoriser le sommeil dans l’apaisement, des HE également bonnes pour la peau et, également, une HE qui “ancre”.

    Hélas, je ne sais pas expliquer mes parfums !

    Venezia, c’est vrai, je mets pratiquement toujours de l’encens mais là, il ne devait pas prendre le dessus.
    Je ne sens pas la fraise mais ce que je désirais obtenir, une crème “doudou” apaisante et réconfortante. Un peu capiteuse au départ, mais cela s’estompe vite.
    Et aimes-tu la texture ?

    Loulou, bonjour. Quand viens-tu nous poster une jolie recette ?

    Ninie, merci de ta visite.

    Commentaire par Irene — 22 avril 2010 à 18 h 46 min

  12. irène,

    je sens l’encens car je suis une addict mais il faut le savoir, car on ne le devine pas forcement, le parfum de cette crème m’intrigue, il est très puissant… et je suis très étonnée par sa note si sucrée développée (sur moi en tout cas, je maintiens le chewing gum!) à la fin. Comme je l’ai écrit, c’est une crème très doudou…

    Commentaire par venezia — 22 avril 2010 à 18 h 54 min

  13. Je ne sais pas pourquoi j’avais imaginé une crème pour le visage. C’est vrai qu’à aucun moment tu ne parles d’une crème pour le corps.

    Commentaire par eau de rose — 22 avril 2010 à 19 h 09 min

  14. Cherche Venezia et trouve !
    Mais j’aime beaucoup cette odeur pour une crème du soir.

    Commentaire par Irene — 22 avril 2010 à 19 h 13 min

  15. Eau de Rose, je l’ai écrite pour le corps (et je l’ai maintenant spécifié dans l’article) mais rien n’empêcherait de l’utiliser pour le visage, ta remarque est très juste.

    Commentaire par Irene — 22 avril 2010 à 19 h 17 min

  16. J’ai ouvert le pot, un des soirs du Paris d’avril, il me semble t’avoir dit que je l’ai et l’utilise sur le visage et la nuit
    C’est la texture qui m’a attiré irrésistiblement, elle semblait très confortable et brillait de sa belle robe rose
    Elle est très douce et le lendemain, j’ai trouvé ma peau un peu plus dodue
    Le parfum, pour moi jasmin sans aucun doute et pour mon chéri aussi, donc c’est la fleur capiiteuse pour “femmes pas sages “qui
    domine avec le fond fruité mûr du “davana” tu es sûre de ne pas en avoir mis?
    C’est drôle, elle semble aussi un peu gélifiée, mais sans la sensation, c’est une vraie belle sexy crème
    Je suis très par ce prolipid, qui semble être un actif à lui tout seul
    Merci Irène, pour ces expérimentations toujours très reussies

    Commentaire par mlk — 22 avril 2010 à 20 h 53 min

  17. Je suis d’accord : c’est la clémentine qui domine la note de tête et le jasmin/néroli/fleurs blanche (chèvrefeuille ?) qui domine en note de cœur. Mais comme Venezia, je l’applique seulement sur les mains le soir car malgré la proportion “faible” de gras, la texture est assez confortable, doudou quoi ! et puis je veux l’économiser tant j’aime son parfum. Alors je m’endors avec !

    Sur moi aussi le parfum se sucre beaucoup. Et je soupçonne le pin sylvestre d’être un modificateur de senteur particulièrement efficace.

    Mlk, je m’avance peut-être mais le côté gélifié vient sans doute des 1% de guar conditionnante. Et puis la lécithine doit contribuer à l’effet repulpant et douceur que tu décris. Les 1% de marantha ne sont pas non plus en reste en ce qui concerne la douceur. Je pourrai continuer encore longtemps comme ça, à vanter les mérites de cette crème dont je pense être tombé amoureux tant elle correspond — une fois n’est pas coutume — à ma façon d’élaborer mes soins.

    En bref, j’adore, j’adore, j’adore !
    Bisous ;o))

    Commentaire par Yulaan — 22 avril 2010 à 22 h 16 min

  18. Mlk, bonjour à toi. Je croyais que c’était la crème démaquillante que tu avais mis en crème pour le visage.
    Je suis certaine de n’avoir pas mis de Davana mais il est vrai qu’elle contient des ingrédients que je considère parmi les meilleurs pour la peau : le plantain et la mauve. J’ai pu voir leur effet (même s’il n’étaient pas seuls) dans la crème pso. Avec le gaillet, c’est le trio gagnant à mon humble avis.
    Bises.

    Coucou Yulaan, j’aime que tu aimes ! Car nous nous rencontrons rarement sur notre façon d’élaborer nos produits.
    Avec un pourcentage moins élevé de guar conditionnante on aurait, je pense, un très beau lait.
    Bises à toi PP

    Commentaire par Irene — 23 avril 2010 à 10 h 47 min

  19. une recette folle pour un résultat douceur et bonheur.
    bisous

    Commentaire par Mystic — 23 avril 2010 à 11 h 14 min

  20. Irène, tu es en train de me convertir à la guar conditionnante pour remplacer la xanthane. Pas d’effet blanchâtre ni pelucheux ! As-tu essayé de la coupler à la cellulose ?

    Je pense aussi qu’on aurait un lait. Il faudrait alors jouer sur les épaississants, peut-être en résonance avec l’INCI du prolipid qui est vraiment un excellent émulsifiant.

    Je t’embrasse ma belle !

    Commentaire par Yulaan — 23 avril 2010 à 14 h 05 min

  21. Yulaan, oui, j’ai coupé la guar conditionnante avec de la cellulose et, surtout avec de la fructane et j’ai trouvé le résultat parfait.Pas d’effet blanchâtre ni pelucheux.

    Mais, ainsi que je le dis souvent, c’est certainement moi, ou ma peau, qui n’aimont pas la xanthane.

    Je peux t’envoyer un peu de prolipid si tu désires faire un essai.

    Mystic, merci !

    Commentaire par Irene — 23 avril 2010 à 14 h 33 min

  22. Etant dans une phase paltan, j’ai le pot sous le nez, sous la main et sous les yeux, histoire de tester en lisant la recette, les commentaires et tes réponses.

    Evidemment je parlerai tout d’abord de l’émulsifiant que nous avions eu des vélleités d’acheter Malegria et moi.
    Malheureusement le site de The Herbarie avait refusé le paiement à Malegria à l’époque et on avait laissé tomber.

    Son INCI est très séduisant, si complet que le test de ta crème m’a confirmé que c’est celui à avoir (je pense l’avoir déjà dit à propos d’autres émulsifiants, mauvaise infidèle que je suis!).

    La texture est délicate, évanescente tout en étant très confortable.
    L’émulsion est tenue et très agréable à regarder.

    Au risque de désavouer les épaississants classiques, il me semble que l’on n’obtient ça qu’avec des produits comme les cétyl esters, le cetyl palmitate que j’aime bien ou alors le behenyl alcool que j’avais utilisé dans le beurre “laboutik ducor”.
    En plus des mélanges bien sûr, cosmétiquement plus fins que les produits bruts.

    Bravo pour la formulation de haut vol qui est juste parfaite, Irène!
    C’est très réussi et j’adore ce type de crème!

    C’est véritablement un privilège de pouvoir tester en vrai les fabrications des copines tout en lisant leurs formules.
    On avance beaucoup ainsi.

    Et je ne m’étonne guère que mon fils adoptif aime cette crème car je crois que c’est son graal: une texture beurrée mais pénétrante.

    Alors ce qui me pose plus que des questions, une espèce de stupéfaction véritable: le parfum.

    Mon nez ne comprend plus rien car il y a une incompatibilité mentale à lire cette formule et à sentir ce parfum ;)
    Serais-je bloquée olfactivement parlant?

    Contrairement à Venezia qui cherche un plus, moi je cherche un moins. Hi, hi..
    Utilises-tu un produit du genre du Nobo que propose Bilby pour désodoriser les crèmes à parfumer?

    Car tu y as mis des macérats huileux, teintures et glycérinés qui en général donnent une odeur de plantes difficiles à masquer.
    En tous cas, ils se superposent aux parfums en les modifiant légèrement.

    Pour le parfum de chewing gum ou de fruit, j’avais repéré une synergie (que je n’avais pas trouvée probante dans Laboutik Ducor) sensée donner une odeur de bubble gum avec eucalyptus radiata, ylang et pamplemousse.

    Or dans ton mélange, tu as un agrume, un hydrolat d’ylang et du pin qui peut-être donneraient ce type de synergie avec les autres huiles essentielles?

    En tous cas Irène, il faudra que tu nous donnes ton secret car le parfum est bluffant et c’est une vraie réussite cette crème.
    Curieusement moi je la mettrais plutôt le matin car elle pourrait éviter le parfum du jour.
    D’ailleurs Ileno3 tient jusqu’au soir et même le lendemain.

    Bravo ma belle Irène, comment faire pour tout essayer? Même en 100 ans…
    Rendez-vous un jour chez St Michel hein les filles?
    N’oubliez pas ^-^

    Commentaire par michele — 23 avril 2010 à 16 h 54 min

  23. Michèle, merci de ce long commentaire malgré ton mode paltan !

    Et grande est ma joie que cette crème te plaise.
    Je suis vraiment décontenancée car j’indique toujours très exactement ce que je mets dans une formule ; j’utilise un tableur excel, ce qui me facilite bien les choses question “architecture” du produit et je note tout, absolument tout.
    Avant Potions, dans une autre vie, je ne notais rien !

    Donc, il va falloir que vous vous mettiez d’accord : Venezia, mlk qui me demande s’il n’y a pas de l’HE de davana et toi… Si existe un parfum de fruit, je ne l’ai pas cherché car je n’y tiens pas particulièrement : je cherchais seulement une synergie qui calme, apaise mais, comme toujours, en gardant les pieds sur terre.

    Je l’ai indiquée pour le soir afin qu’elle ne contrarie pas le parfum du jour et qu’elle soit une crème parfumée pour “femmes pas si sages que ça”, finalement … le jasmin jouant son rôle.

    Ce n’est pas la première fois que je remarque que des macérâts de fleurs transforment une synergie d’HE ; je me souviens de la crème aux simples, je crois, dans laquelle je n’avais rajouté aucune synergie parfumante en raison des macérâts de rose et de lavande qui avaient suffi à parfumer cette crème.
    Et pas que les macérâts de fleurs d’ailleurs ; je pense que l’infusion de thé vert a beaucoup joué sur la transformation du parfum de la série “le repos de la guerrière”.

    L’important est que cela vous plaise !

    Michèle, ce qui me navre, c’est que je ne sache pas expliquer mes parfums !

    Commentaire par Irene — 23 avril 2010 à 17 h 32 min

  24. Je crois, Irène, que selon la xanthane que l’on a, les choses changent du tout au tout. Et je crois bien que moi, je vais vraiment éviter de plus en plus de l’utiliser au profit de la guar conditionnante qui a une finesse étonnante mais encore différente de la cellulose.

    Qu’en est-il de la fructane ?

    Je t’embrasse !

    Commentaire par Yulaan — 23 avril 2010 à 21 h 20 min

  25. C’est bien là notre “drame” Irène.
    C’est tout autre chose que de lire tes formules et de pouvoir les utiliser, les voir en vrai.
    Elles sont parfaitement non conventionnelles… comme toi(?)

    Est-ce que le secret de ce parfum n’est pas justement dans le macérat de jasmin?
    Est-ce une macération de fleurs fraîches?

    Quant au ressenti différent selon les nez c’est encore ça notre biodiversité ;)

    Commentaire par michele — 23 avril 2010 à 21 h 35 min

  26. je reviens régulièrement regarder cette formule (pour le parfum); Michèle, il n’y a pas que le jasmin!
    il ne faut pas oublier qu’il y a plein de fleurs différentes:

    -la cire de fleurs d’oranger très odorante
    -le macérat helichryse /olive (odeur épicée probablement)
    -l’hydrolat d’ylang
    -bien sûr le macérat jadmin/argan
    -l’extrait glycériné de chevrefeuille

    +la teinture de cônes de houblons +sauge (ça, je ne sais pas ce que ça sent)

    avec jasmin, fleurs d’oranger et ylang on a déjà trois fleurs blanches! De quoi torpiller des HE assez balsamiques (sauf clémentine)

    -par ailleurs je me suis demandée si c”était de l’HE de clémentine ou bien de petit grain clémentine

    Tout peut jouer; je viens de refaire une creme pour les mains en changeant juste l’hydrolat dans une formule, ça modifie profondement le parfum final.

    Commentaire par venezia — 23 avril 2010 à 22 h 20 min

  27. Michèle, le macérât de jasmin est une splendeur, fait avec des fleurs fraîches, un beau cadeau.

    Venezia, c’est de la clémentine tout court.

    Demain,je vais aller replonger mon nez dans les différents composants pour voir un peu …

    Yulaan, j’aime beaucoup la fructane. Je te donne le lien chez Zinette :

    http://lesutilesdezinette.com/product_info.php?cPath=72&products_id=477&osCsid=9102c47977666204a6faa348cc2effaf

    Tu as également l’amigel (bioMada) qui est bien.

    Commentaire par Irene — 24 avril 2010 à 0 h 22 min

  28. Alors, me revoilà :
    le macérât d’hélychrise a clairement une odeur de foin qui s’apparente à une note de tête par sa durée.
    Le macérât de chèvrefeuille ne vaut certainement pas la peine que je me suis donnée en changeant tous les jours les fleurs (je grimpais sur une échelle pour aller chercher les fleurs fraîches).
    Il a une odeur, pas celle du chèvrefeuille telle qu’on la connaît dans la nature mais nettement moins définie que celle de l’hélychrise. C’est drôle, c’est un peu beurré comme odeur mais elle ne tient pas .

    Voilà, vous savez tout !

    Commentaire par Irene — 24 avril 2010 à 12 h 42 min

  29. Merci Irène pour ces précisions.
    Une relecture attentive s’impose.

    Commentaire par michele — 24 avril 2010 à 14 h 06 min

  30. Irène,
    je m’étais tartinée de cette fabuleuse crème sitôt offerte tant la texture m’avait emballée : légère, onctueuse, hydratante mais juste comme il faut (la preuve mlk s’en tartine le museau, elle !). Bref, une texture parfaitement réussie. Quant au parfum, chez moi aussi c’est très sucré, mais je ne dirais pas bubble gum, nom c’est encore plus sucré tout en étant beaucoup plus fin. Ta synergie sur le papier est déroutante comme l’ont bien expliqué Venezia et Michèle. La cire de fleur d’oranger a sans aucun doute joué un rôle. Et puis tant pis si je ne comprends pas le pourquoi du comment, parce que cette crème parfum de corps me plaît et que ne pas comprendre rajoute aussi au plaisir finalement. Et puis, une fée ça fait forcément des potions bizarres et mystérieuses, non ?
    Bises Ileno-San

    Commentaire par lolitarose — 26 avril 2010 à 22 h 55 min

  31. Lolita-San ta conclusion pleine de zénitude me convient parfaitement ! Bises

    Commentaire par Irene — 27 avril 2010 à 11 h 40 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

0,979 Propulsé par WordPress.