Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/2323/trackback

  1. Très intéressant tout ça Irene !
    Je suis étonnée de voir l’angélique classée dans les types ‘Ambre”.

    Je vois que tu évoques les parfums masculins et féminins.
    J’ai visité plusieurs grandes parfumeries en février à Paris, et surprise : à chaque fois,les parfums étaient présentés comme mixtes… je me demande si cela change fondamentalement la façon de concevoir le parfum ou non…

    Commentaire par Nansou — 14 mars 2010 à 11 h 54 min

  2. Nansou, tout devient mixte maintenant: les jeans, les parfums, les rôles parentaux.Je trouve cela inquiétant…

    Irène, je file mettre de l’ambrette, d ela tonka, du macis et du labdanum en trempette! Tu me permets de m’y mettre avec certains de ces ingrédients achetés depuis trop longtemps.
    Merci tout plein!

    Commentaire par michele — 14 mars 2010 à 12 h 02 min

  3. Coucou Irène
    Dans les “cuirés” je ne vois pas l’huile de cade
    ou grand fauve

    Commentaire par mlk — 14 mars 2010 à 12 h 03 min

  4. @Michèle
    Je sais , c’est Dimanche, mais peux tu faire un tour du côté du savon des copains car j’ai posé une question sur la poudre d’alun et personne ne me répond
    Bises et merci Dame Michèle

    Commentaire par mlk — 14 mars 2010 à 12 h 12 min

  5. Nansou, j’aime qu’un parfum soit pour femme ou pour homme ! Et c’est d’ailleurs un vrai plaisir tellement les ingrédients sont différents. Cela ne change pas la façon de préparer le parfum mais les ingrédients, oui !
    Quant au tableau, comme il est une citation, je n’ai rien changé. Mais tu peux très bien utiliser de l’angélique pour créer un parfum ambré.

    Michèle, j’ai, en trempette, de l’ambre avec du labdanum, de l’opoponax et de la vanille en gousses. C’est fort mais déjà à tomber !
    J’ai fait une teinture de poudre d’iris et je me tâte savoir si je l’utilise dans un parfum que je suis en train de préparer. J’attends que Venezia passe par là …

    Mlk, toi, je suis contente de te lire, je pensais que tu risquais de disparaître pendant plusieurs jours !
    Même réponse qu’à Nansou : c’est un tableau cité et je respecte. Je verrai, ensuite, à reprendre dans mon articles sur les différentes notes ce qui peut manquer.

    Commentaire par Irene — 14 mars 2010 à 12 h 35 min

  6. Merci pour cette suite, irène.

    je pense qu’il y a aussi une perception individuelle . je suis comme Michèle, l’angélique pour moi n’est pas ambrée mais entre vert et bois. Idem, l’immortelle dans les notes tabac, ça m’interroge… mais tout dépend de la matière première, bien sûr…
    de même l’anis étoilé me semble plus épicé qu’herbacé.
    la noisette dans le vert?
    si j’ai bien lu, il y a un absent de taille: l’encens!!
    Ceci dit, ces classements qui détonnent font réflechir sur la complexité d’une odeur et ouvrent de nouvelles portes, je trouve ça fort enrichissant;
    pour la petite histoire, l’aldehyde, c’est ce qui a “fait” le n5 de Chanel;

    pour la teinture d’Iris, Irène, tu es maitresse en associations, fais comme tu sens.

    je n’utilise pas l’iris pour deux raisons toutes personnelles:
    -j’ai fait une très grosse allergie à la poudre d’Iris dans un masque, hélàs.
    -l’iris donne des notes très poudrées (trop pour moi) à moins de le cadrer sévèrement.

    Commentaire par venezia — 14 mars 2010 à 13 h 46 min

  7. Venezia, je suis totalement d’accord avec toi sur l’anis étoilé et l’immortelle.

    L’encens est indiqué sous “oliban”, dans épicé ce qui paraît bizarre.
    Quand je pense que l’encens, mon encens chéri est si peu utilisé en parfumerie, je ne comprends pas.
    Oui, il y a eu quelques parfums, ces derniers temps, à base “d’encens” mais très peu.

    Mais ce tableau est quand même bien complet, c’est pour cette raison que je le donne tel quel.

    Ensuite, je ferai le mien, ou plutôt le nôtre.J’ai vu qu’il manque des ingrédients l’article sur la pyramide olfactive.

    On trouve du palo santo en HE maintenant, et pas que cela …

    Donc, Venezia, tu ne fixes pas tes parfums avec l’iris ?
    Tu me diras moi non plus et l’idée m’était venue de faire cette teinture de poudre d’iris (qui ne sent presque rien) et de l’utiliser partiellement en tant que fixateur.

    J’ai trouvé le livre ancien sur les parfums et je ne pensais pas que cela faisait si longtemps que l’on utilisait des ingrédients chimiques en parfumerie.

    J’ai régulièrement senti et ressenti le n5 et je ne l’ai jamais aimé ! En revanche, mon Shalimar est maintenant complètement méconnaissable, c’est triste.

    Commentaire par Irene — 14 mars 2010 à 14 h 46 min

  8. irène, je peux t’enumérer pas mal de parfums à base d’encens car je les traque comme une malade. Mes préférés, de loin: la série Encens de Comme des garçons (dont le merveilleux jailsamer, que je ne mets pas mais que j’offre régulièrement à mon amoureux pour mieux en profiter… sur lui);

    je fixe mes parfums avec de la teinture de benjoin, en mettant parfois de la sauge sclarée, du musc végétal, des He racine.

    beaucoup de parfums ont changé pour des raisons d’économie ou de circonstance (matiéries premieres devenues trop chères ou introuvables) eou, à l’inverse, parce que certaines molécules suynthétiques sont maintenant mal vues.

    j’avais mis un lien dans un de tes artcles sur le parfum qui renvoyait sà un article sur l’apparition des molécules chilmiques, dès la fin du XIX. Elles q synthétisent des odeurs naturelles; dès qu’une nouvelle apparait, c’est une nouvelle série de parfums qui sort; c’est ce qui s’est passé recement pour deux parfums:
    -l’eau d’isse avec une odeur marine (j’aime pas trop)
    et angel de Mugler avec l’odeur caramel (pas mon préféré non plus)

    Commentaire par venezia — 14 mars 2010 à 14 h 59 min

  9. Venezia, moi aussi, je les traque les parfums à base d’encens ; j’ai bien trafiqué celui d’Annick Goutal …

    Merci pour le renseignement, j’irai humer jailsamer.

    J’aime pas Angel avec ou sans caramel et je déteste les parfums que j’appelle “salade de fruits”.

    Et oui, je veux, yes, je veux, redonner du rêve aux parfums, du sens, de la profondeur, de la magie et pas qu’ils fassent éternuer mon homme !

    Tu as vu, je suis sûre que oui, bien sûr, cet appareil dont le nom m’échappe qui décrypte les odeurs ?

    Commentaire par Irene — 14 mars 2010 à 15 h 09 min

  10. Michèle : chez Serge Lutens j’ai senti un parfum merveilleux : Tubéreuse criminelle, vendu pour mixte, mais là, j’en suis presque tombée sur le derrière.
    De même pour son jus Loukoum, très très sucré (beaucoup trop pour moi)…
    Ca me pose question, est-ce seulementun positionnement commercial ?

    Commentaire par Nansou — 14 mars 2010 à 15 h 28 min

  11. Irène
    J’aime beaucoup ce site http://www.senteursdailleurs.com/Page_Generale.asp?langue=FR&DocID=124&thebloc=177

    Commentaire par mlk — 14 mars 2010 à 16 h 09 min

  12. Nansou, je pense que oui, c’est un argument marketing.
    Je connais plein de femmes qui portent depuis toujours des parfums dits masculins sans que cela ne choque.

    Mais je ne suis pas fan des Serge Lutens qui vieillissent mal sur moi. Ils sont très prometteurs mais me saturent vite.
    Ah Irène c’est une riche idée tes messages car c’est un monde en soi les parfums.

    Nous n’avons pas fini d’y revenir. J’ai mis mes teintures en route tout à l’heure ;)

    Commentaire par michele — 14 mars 2010 à 17 h 19 min

  13. Mlk, merci pour le site ; j’y ai vu la marque Santa Maria Novella qui me rappelle Florence et leur merveilleuse officine.

    Je ferai un article avec des adresses et on se régalera !

    Michèle, je t’avoue que ce n’est pas si facile d’organiser cette rubrique …

    Commentaire par Irene — 14 mars 2010 à 17 h 36 min

  14. Je lis avec passion mais reste en dehors, n’ayant pas encore tout assimilé. J’ai un nez très subjectif, comme tout le monde mais je ne sais pas classifier et décortiquer ce que j’aime donc peu à même de choisir avant de sentir.
    Mlk, j’ai vu que Michèle t’a répondu sur l’alun, j’hésite aussi à faire des mélanges dont je ne connais pas le résultat, il y a assez de produits qui provoquent des réactions tous seuls, sans risquer de contrarier Dame soude avec un Adjoint qu’elle ne peut pas sentir ;o))

    Commentaire par chabou — 14 mars 2010 à 20 h 19 min

  15. Chabou, merci de prendre part, cela m’encourage !

    Commentaire par Irene — 14 mars 2010 à 20 h 43 min

  16. Je vous donne un lien intéressant :

    http://espritdeparfum.com/

    Venezia, pour celui que tu as donné en commentaire, je ne parviens pas à me connecter ; l’accès est réservé.

    Commentaire par Irene — 15 mars 2010 à 10 h 42 min

  17. Je suis avec grand intérêt tes articles, même si je reste un peu a l’écart, j’apprends et j’essaie d’assimiler un grand nombre d’info qui m’étaient quasiment inconnu il y a encore quelques mois…j’ai mis encore quelques autres teintures en routes (certaines un peu au hasard comme le gingembre!) mais j’ai bien hâte de me lancer dans mes essai…Merci a toutes pour cette série et vos commentaires si passionnants !

    Commentaire par elle06 — 15 mars 2010 à 17 h 33 min

  18. Coucou elle06, l’important est de savoir que ces articles intéressent.

    Je viens de poster un autre article à ce sujet ensuite, je fais une petite pause car cela fait pas mal d’informations à enregistrer.

    Mais c’est très bien la teinture de gingembre !

    Commentaire par Irene — 15 mars 2010 à 19 h 02 min

  19. bien sûr que ces articles sont très interessants moi aussi je reste en retrait car je n’ai rien d’interessant à partager, et j’en suis à un stade où je trouve toujours une réponse aux questions que je me pose. je viens vous “voler” de loin votre expérience et profiter de vos créations que vous mettez gentiment à notre disposition. alors surtout continuez vous les Irène les Venezia à nous parfumer, vous les Michèle et les Blue à nous enseigner la technique et toutes les autres, surtout n’arretez pas, on vous lit.
    merci pour ce partage

    Commentaire par angie — 28 mars 2010 à 16 h 55 min

  20. Encore, encore Angie!
    Merci infiniment pour nous toutes, c’est très gentil de votre part.
    Bises, si vous le permettez!

    Commentaire par michele — 28 mars 2010 à 17 h 01 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

0,949 Propulsé par WordPress.