Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/2338/trackback

  1. Voici une formule simplifiée bien facile à reproduire ! Et très tentante quand on voit cette jolie crème en photo… Merci Irène !

    Commentaire par Sealeha — 19 février 2010 à 17 h 19 min

  2. merci!!!

    voilà
    je ne trouve pas d’autre mot pour tant de générosité, de gentillesse et de mots affectueux

    (faudrait que je pense à les montrer à ma mère ;))

    tu es super Irène
    je te montre une photo dès que j’aurais réalisé tout ça

    enormes bisous d’une jeune enquiquineuse

    Commentaire par ambre1501 — 19 février 2010 à 17 h 36 min

  3. bon, je vais la poser la question, puisque personne ne parait étonné, sauf moi.
    Irène, je voudrais bien savoir pourquoi il y a de la phase aqueuse dans la phase A . Et de la phase aqueuse dans la phase B.Au fond, tu aurais pu mélanger tout dans une seule phase,puisque tu as du gras dans les deux. Hein ? Je ne sais pas si je suis claire.
    Et je suis ravie que tu aies posté cette variante pour toutes. Parce que je trouve que c’est tout à fait parfait et suffisant pour une crème démaquillante.Et que vue comme ça, je la garde sous l’oeil. Merci beaucoup Irène.

    Commentaire par moune — 19 février 2010 à 17 h 38 min

  4. Ambre, tu as donné l’occasion de faire un essai intéressant et instructif.

    Moune, tu as bien raison de poser des questions !
    La phase aqueuse en phase A sert uniquement à faire fondre le savon. Le savon fondu fait un peu émulsifiant et se marie impeccablement avec les cires et le beurre de karité à ce stade qui est un bain marie assez chaud.
    Ensuite, tu passes à un bain marie beaucoup plus modéré et, ainsi, tu gardes les propriétés de tes huiles (et, éventuellement hydrolats).
    Ravie que cette recette te plaise.
    Le macérât est formidable car il parfume agréablement.

    Sealeha, merci de ta visite !

    Commentaire par Irene — 19 février 2010 à 18 h 31 min

  5. Recalculé différemment, ça fait 62% d’eau, 39% de gras et 1% de savon. Un petit méli-mélo juste dans l’écriture de la formule ou bien une volonté délibérée de faire deux phases mixtes ?
    merci Irène, cette formule toute simple et qui a l’air de rendre très bien va faire des heureuses.

    Commentaire par chabou — 19 février 2010 à 18 h 34 min

  6. Chabou, volonté délibérée car il y à juste la phase aqueuse qu’il faut en phase A pour fondre le savon et la température est plus élevée qu’en phase B.

    Commentaire par Irene — 19 février 2010 à 19 h 05 min

  7. Merci pour cette jolie recette, pas trop compliquée en plus.

    Commentaire par tite marie — 19 février 2010 à 20 h 37 min

  8. Irène, j’aime bien ta version “simplifiée” mais je garde ma recette!
    Je suis d’accord avec toi, pas besoin d’HE dans ce genre de recette, l’odeur du macérat fait amplement son travail au niveau olfactif et puisque le produit ne reste pas sur la peau suffisamment longtemps.

    Commentaire par Loulou — 19 février 2010 à 21 h 09 min

  9. Elle est si jolie cette crème, je la vois abricotée! à la lavande en plus, presque pas envie de la rincer et en plus super simple
    Irène pourquoi la numéro 2 et pourquoi pas le btms
    ou un olivem?
    Elle est très jolie dans tous les cas et merci à toi de nous faire partager les secrets d’antan

    Commentaire par mlk — 19 février 2010 à 21 h 17 min

  10. Tite marie, merci.

    Loulou, pourquoi changerais-tu de recette puisque la tienne te convient !

    Mlk, coucou ! J’ai fait avec les ingrédients que possédait Ambre, c’était le but de la manœuvre.
    Bises à toi ma parigote !

    Commentaire par Irene — 19 février 2010 à 21 h 28 min

  11. merci bien Irène. J’ai compris. Et, avec la précision chiffrée de chabou, encore mieux .
    C’est bien que tu dises le pourquoi des choses. Comment veux-tu qu’on sache ce qu’il y a dans ta tête ? Hein ?

    Commentaire par moune — 20 février 2010 à 8 h 29 min

  12. Bonjour Irène,

    j’aore le principe de cette recette, avec un soupçon de savon comme co emulsifiant. Je vais certainement tenter

    bises

    Commentaire par venezia — 20 février 2010 à 9 h 41 min

  13. Bonjour Venezia et bon retour !
    Je suis heureuse que cette recette te plaise.

    Moune, tu cherches les ennuis ! Je dis bien dans l’article que j’ai fait avec les ingrédients en possession d’Ambre et j’avais bien donné le processus dans l’article sur la crème à démaquiller. Ah, on voit que tu sais bien te servir de ton ordi maintenant !

    Commentaire par Irene — 20 février 2010 à 13 h 11 min

  14. meuhhhhh non,je cherche pas les ennuis. Je suis bien contente qu’Ambre n’a pas grand chose (pour le moment !! ) dans ses armoires. Grâce à elle, nous voici avec une recette toute belle et simple
    @ ambre : il faut venir te plaindre si tu veux réaliser une recette d’Irène avec les ingrédients que tu possèdes.Je serai plus toute seule, hihi.

    Commentaire par moune — 20 février 2010 à 15 h 51 min

  15. Décidément, tu me surprends encore Irène. Ta façon de faire est si différente de la mienne, c’est très étrange pour moi. Je ne peux qu’admirer de loin, même si mettre du savon dans un lait m’a déjà effleuré l’esprit.

    D’ailleurs, comment se comporte-t-il ? j’aurais cru que ça se comportait comme un beurre à faire fondre en phase huileuse. Mais toi tu mélanges tout, eau et huile. Je suis vraiment déconcerté mais toujours aussi impressionné.

    Bisous

    Commentaire par Yulaan — 21 février 2010 à 1 h 18 min

  16. Un peu loin du net ces derniers jours je viens rattraper mon retard et je me délecte de ta déclinaison de cette vieille recette. Comme toi j’adore les vieux grimoires et je suis capable de passer des heures à décortiquer ce que les belles d’antan se mettaient sur la peau. Et pas toujours du mauvais d’ailleurs, loin s’en faut (mais toujours du trop gras si je compare à ce que j’utilise). Je t’avoue que je cogite depuis pas mal de temps à l’élaboration d’une émulsion au savon car son utilisation dans certaines recettes m’avait interpellée. Ton expérience m’encourage dans ce sens mais je crois que je vais d’abord réaliser un savon tout exprès avec juste le minimum d’huiles vierges.
    Je suis curieuse de la texture qu’on obtient, que ce soit avec cette recette ou la précédente que tu as présentée dans le précédent post. Est-on proche d’un cérat ? ou d’une crème épaisse telle qu’on les réalise avec la cire olive douceur par exemple ? ou un peu comme la bonne vieille crème Ni***a ?
    Je me demandais également si, sur le moyen-long terme les émulsions réalisées au savon pouvaient avoir un effet irritant sur la peau, comme avec certains tensio-actifs par exemple ou même lorsqu’on se lave ke visage au savon tous les jours ? Bref, je sens qu’il faut que je teste moi aussi et sur ma peau en plus !
    J’ai vu dans mon grimoire qu’on pouvait en effet fondre le savon dans l’eau dès lors que la recette comportait également de l’eau, mais que pour les recettes 100% gras, on pouvait fondre le savon directement dans les huiles au bain marie.
    Merci de nous avoir livré tes expériences et j’espère qu’il y en aura d’autres car il est intéressant de voir si on parvient à obtenir des textures modernes avec ces vieux ingrédients somme toute un peu rustiques. ça me semble un beau défi à relever pour nous cosméteuses maison. Bises Iléno-San.

    Commentaire par lolitarose — 21 février 2010 à 10 h 03 min

  17. Yulaan, en la circonstance, ce n’est pas ma façon de faire mais celle de M. Cerbelaud …
    Le résultat est fabuleux mais j’explique plus bas en répondant à Lolita-San. Bises

    Lolita-San je te salue bien bas !
    D’abord, effecivement, pour faire cette recette malgré le pourcentage minime de savon qu’elle contient je pense qu’il faut fabriquer le savon “pour”.

    Cette recette est bien mieux que la précédente, d’ailleurs je vais aller le préciser dans l’article. La texture est absolument magnifique : une crème ferme. L’odeur de lavande (Ambre aimait particulièrement l’odeur du macérât réalisé avec la lavande de son jardin et chance j’en avais du mien !) se marie bien avec un produit démaquillant.
    C’est le meilleur démaquillant que j’ai réalisé, c’est vraiment rigolo ! Mais, il faut le passer avec les mains et le rincer avec les éponges d’esthéticienne (Et paf pour Moune qui v encore râler !).
    En qualité de crème, cela serait vraiment très économique car elle “glisse” et il en faudrait réellement très peu pour que cela soit un produit qui pénètre (sur ma peau en tout cas).

    Dans ce livre (et je croise les doigts, je viens de réussir à trouver en livre d’occasion le tome 1 qui concerne la parfumerie …), il donne les indices de saponification des graisses de cheval, de mouton en plus, évidemment, de l’axonge …

    Donc, merci à qui ? à Ambre qui par son puissant désir de réaliser la crème précédente m’a amenée à formuler celle-ci tout en restant aussi fidèle que possible à l’originale !
    Bises à toi Lolita-San

    Commentaire par Irene — 21 février 2010 à 11 h 36 min

  18. Moune qui ne râlerait pas, ça ne serait plus Moune :D

    As-tu utilisé un mixer pour faire prendre l’émulsion?

    Bisous et encore bravo !

    Commentaire par Yulaan — 21 février 2010 à 12 h 56 min

  19. J’ai utilisé mon petit batteur à capuccino. Impeccable. Cela a émulsionné tellement facilement!
    Bises Yulaan (oui, je sais cela fait deux fois aujourd’hui …)

    Commentaire par Irene — 21 février 2010 à 13 h 26 min

  20. Tant mieux, c’est deux fois mieux ! ;o))

    Bisous

    Commentaire par Yulaan — 21 février 2010 à 18 h 40 min

  21. Très belle cette crème. On dirait un nuage. J’y plongerais bien moi.

    La macération de lavande est faite sur quelle huile? J’ai un beurre de lavande fait avec de l’huile de coco, penses-tu qu’il puisse convenir?

    Commentaire par Lalla — 21 février 2010 à 21 h 32 min

  22. Lalla, il n’y a pas de problème pour utiliser ton macérât sur coco.
    Si tu la fais , cela serait intéressant que tu donnes ton retour.

    Commentaire par Irene — 21 février 2010 à 22 h 20 min

  23. Merci Irène pour ces précisions qui me donnent encore plus envie d’aller plus loin dans les expérimentations. Une dernière question : quand tu dis que tu retires le démaquillant aux éponges, est-ce qu’en fait tu rinces avec de l’eau ? ou te contentes-tu de retirer le surplus comme avec un démaquillant classique ? Je t’avoue que je n’ai pas pu résister et que j’ai réalisé moi aussi une recette de mon vieux grimoire à base de savon. Et je n’ai qu’une envie refaire d’autres essais car le savon me semble vraiment une voie à explorer. Bon reste à voir si à terme ça n’a pas un effet irritant.

    Commentaire par lolitarose — 21 février 2010 à 22 h 49 min

  24. Lolitarose, je pense que c’est un très bon produit pour un nettoyage du visage le soir et que c’est inutile le matin.
    J’ai de grandes éponges mais fines et je les utilise bien humidifiées et essorées pour essuyer la crème démaquillante.
    A ma grande surprise, j’aime beaucoup ce produit ; très efficace et ma peau est très belle après. Il en faut vraiment peu et tu poses et essuies. Comme avant je mettais toujours un hydrolat pour sentir ma peau vraiment propre, je n’ai plus besoin de cette étape.
    Maintenant, cela dépend peut être de chaque peau. Si tu désires attends que j’ai un recul d’une quinzaine de jours et on en reparle.

    Commentaire par Irene — 21 février 2010 à 23 h 16 min

  25. Irène si cette sensation de réussite se confirme on va pouvoir dire adieu à nos émulsifiants et réaliser tous nos cosmétiques au savon ! J’ai vu que Christine sur 100% plantes a réalisé son émulsifiant à partir d’acide stéarique saponifié. Vraiment si ça ne s’avère pas irritant, c’est sans doute une piste à explorer en co-émulsifiant. Je teste pour l’instant mon propre essai sur les mains et c’est vraiment surprenant ; je suis sûre que ça te conviendrait en soin visage, toi qui a la peau plus sèche que moi. A méditer donc.

    Commentaire par lolitarose — 22 février 2010 à 21 h 10 min

  26. Je reconnais bien là ta généosité, ma chère Irène, et ton sens pédagogique, pour permettre à tout le monde de progresser dans la cosmétique.
    Bisous

    Commentaire par Pat0212 — 22 février 2010 à 22 h 16 min

  27. Pat, tu connais une de mes devises “ce que l’on ne donne pas se perd” ! Il faut dire que j’ai plusieurs devises. Merci à toi.

    Lolitarose, à la suite de ta remarque, je suis allée chez Cristine et j’ai cherché – et trouvé – son acide stéarique saponifié qui m’avait échappé.
    Je suis impatiente que tu nous en dises plus sur le produit que tu as fait pour tes jolies mains.
    Surprenant…

    Commentaire par Irene — 23 février 2010 à 18 h 22 min

  28. Cette interprétation se rapproche plus que la première de celle d’une crème avec émulsifiant dans laquelle tu introduis un tensioactif pour “déterger”.
    Chabou fait comme ça un démaquillant dont elle est très contente alors que chez moi, ça tire un peu le visage.

    Je pense que cette 2è version ne peut être que plus agréable car avec seulement 1% de savon dans la première version, avec des cires, et malgré le céralan, la “rinçabilité” devrait être moins bonne.
    Qu’en penses-tu?

    Irène, tu excelles dans les conseils adaptés aux ingrédients des autres.
    J’ai lu dans les commentaires que tu insistes régulièrement sur le fait de ne pas hésiter à poser des questions, à demander des détails etc.

    Et voilà la preuve est faite que sur Potions, il ne faut pas se contenter du texte mais il faut absolument lire les commentaires et laisser des questions, des questions et encore des questions…

    Même sur des formules bien compliquées, pleines d’ingrédients et tout.
    N’est-ce pas Irène?

    Surtout ne change pas. J’adore!

    Commentaire par michele — 23 février 2010 à 21 h 19 min

  29. Est-e toi qui a fabriqué le fuseau de lavande derrière le pot de crème lavante?

    Commentaire par michele — 23 février 2010 à 21 h 20 min

  30. Michèle, oui, cette version est plus réussie que la première.

    Les questions – et donc les réponses – sont très instructives. J’aime partir de formules très élaborées mais c’est aussi un travail que j’espère utile afin de donner des pistes, des idées.

    J’ai fait une fois une navette de lavande,
    pas deux … Ma patience a des limites. En revanche, j’adorais – quand j’en avais sur place – faire des bouquets secs ronds avec du blé ou de l’orge, que je mélangeais avec de la lavande ou des petites roses.

    Commentaire par Irene — 24 février 2010 à 14 h 10 min

  31. pour une fois!!

    pour une fois que mes questions “lourdes” profites à un grand nombre je suis ravie. et d’autant plus si toi , Irène, tu l’as trouvé particulièrement à ton goût, je culpabilise un peu moins du coup de te soliciter aussi souvent!!

    j’ai même pas eu le temps de me la préparer!!!
    merci encore Grande Dame Irène, bientôt tu pourra en editer un de grimoire, écrit à la plume d’artiste!!!
    (PS j’ai reçu mon acide lactique ;))

    enorme bisous

    Commentaire par ambre1501 — 24 février 2010 à 21 h 12 min

  32. Ambre, cela m’a fait plaisir ; Et cela nous a fait cogiter …

    Nous attendons ta crème maintenant !

    Commentaire par Irene — 24 février 2010 à 22 h 56 min

  33. Bonjour Irène,
    Je viens de réaliser cette recette. J’avais par miracle tous les ingrédients sous la main, la seule différence étant que ma macération de lavande est faite sur de l’huile de coco et mon savon tout à fat quelconque.
    La crème est très belle, lisse, brillante. Verte car c’est la couleur de mon beurre de lavande.
    Je l’applique sur peau sèche, je masse un peu, je laisse poser le temps de la douche et je rince. J’applique ensuite mes hydratants comme d’habitude.

    Je trouve qu’elle est extrêmement confortable et agréable à appliquer. C’est plus doux que mon savon habituel et je n’ai pas fait de réaction.

    Merci de nous avoir offert cette très belle recette.

    Commentaire par Lalla — 18 mars 2010 à 18 h 18 min

  34. Lalla, je te remercie pour le retour.
    Je suis très heureuse que ce produit te convienne et cela nous fait toujours très plaisir – ici sur ce blog communautaire -d’apporter quelque chose.
    C’est un beau retour pour la recette initiale de M . Cerbelaud!

    Commentaire par Irene — 18 mars 2010 à 22 h 50 min

  35. J’oubliais, je l’ai fait en one pot avec de l’eau déminéralisée. Je suis fainéante ces temps-ci.

    ciao,

    Commentaire par Lalla — 18 mars 2010 à 23 h 07 min

  36. Lalla, évidemment, selon les ingrédients, on peut faire one pot.
    Merci de la précision.

    Commentaire par Irene — 21 mars 2010 à 17 h 40 min

  37. merci Irène

    bonjour, Irène
    je sais que j’arrive après la “fête” mais j’ai suivi ta recette adaptés à ma reserve, et elle est super géniale!!
    je suis fière c’est la première crème que je réalise, et elle démaquille super bien
    fini les yeux de panda
    même ma belle quiest très sensibleau niveau de la peau l’a adopté tout de suite!!

    je concocterais un super article sur mon blog grâce à toi, et je n’oublierais naturellement pas de te siter!!

    enormes bisous
    Alex

    Commentaire par ambre1501 — 27 mars 2010 à 15 h 26 min

  38. Alex, je suis ravie et te remercie de ce retour !

    Commentaire par Irene — 27 mars 2010 à 16 h 23 min

  39. Merci Irene  pour ce partage,recette facile à réaliser ,ce qui me pose problème ça serait plutôt HV olive qui est trop parfumé  ici

     

    ( j 'ai fait un beurre d'olive :je n'ai pas trouvé l 'odeur agréable sans HE: pourtant j 'adore manger H olive)

    je pense que je rajouterai une HE ou échanger H olive par H ( avocat  ou amande)

    Commentaire par Médina — 18 mai 2012 à 10 h 03 min

  40. j'ai réalisé cette recette en fonction des ingrédients que possédait Ambre.

    C'est une variante de celle ci :

    http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/2340

    Il n'y a aucun problème pour changer l'huile d'olive Médina.

    Commentaire par Irene — 20 mai 2012 à 15 h 26 min

  41. Est ce que cette recette peut être adaptée pour être utilisée comme après-shampooing pour cheveux secs – sur la base d’un émulsifiant savon uniquement et cire d’abeille ou cire d’abeille saponnifiée éventuellement ? Quelqu’un a essayé ?

    Commentaire par Reda — 8 octobre 2016 à 17 h 26 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

0,951 Propulsé par WordPress.