Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/2368/trackback

  1. Effectivement, nous nageons en plein baume… c’est drôle comme les blogeuses ont des tocades passagères pour un type produit ou un autre, c’est sans doute le temps qui vous inspire.

    Il a un air très sympathique ce baume Irène et le petit pot est très joli, quelle classe…

    Donc tu trouves que l’Olive protection est très bien ? surtout pour les baumes ou pour les crèmes aussi ?

    Je pense aussi que le beurre nilotica est pour quelque chose dans la finesse de vos baumes ?

    Commentaire par Catherine — 11 janvier 2010 à 10 h 50 min

  2. J’ai testé aussi l’olive protection dans un cérat tout olive, je trouve son effet extraordinaire sur les peaux sèches, callosités, dartres, gerçures. Merci Irène! Ta formule me tente beaucoup, mais comme toujours, il me manque trop d’ingrédients, je vais essayer de l’adapter!

    Commentaire par cristine — 11 janvier 2010 à 10 h 59 min

  3. C’est mon premier essai – je crois avec la cire olive protection – alors que j’ai davantage utilisé l’olivoyl (cire emulsifiante douceur chez AZ).

    Etant donné qu’elle est indiquée pour les phases huileuses très importantes, j’ai fait cette tentative.
    J’ai eu une chance folle car première tentative et réussite sans changer un gramme de mon projet.

    Je suis comme Venezia, j’adore les baumes et sous réserve des retours que j’aurai sûrement cette semaine concernant ce baume, nous pourrons avoir des certitudes.
    Je pense également que le nilotica “nilotica mon amour” comme dirait Michèle est pour beaucoup dans la finesse de ce baume.

    Venezia disait l’autre jour qu’elle gardait le beurre de karité car elle avait mis au point sa recette avec cet ingrédient ; mais en testeuse impénitente j’ai vraiment tout changé dans mes précédentes formules très inspirées de ses propres pourcentages et je suis presque fière de moi (presque …)!

    Cristine, là, je suis au bord du désespoir car j’ai le sentiment d’avoir été très sage dans ma composition … Mais merci de ton commentaire et de ton avis.

    Commentaire par Irene — 11 janvier 2010 à 11 h 21 min

  4. @spécial Catherine : sur la liste des brouillons actuellement dans les coulisses de Potions, ce baume n’était pas en première ligne … mais j’ai pensé que c’était le bon moment puisque expérimentations de formules de baumes il y a actuellement.
    Je m’occupe de notre affaire mais j’ai encore un truc à régler avec le nombre de commentaires.

    Commentaire par Irene — 11 janvier 2010 à 11 h 25 min

  5. Hihihi… Irène au bord du désespoir.. effectivement, tu as été très sage sur les ingrédents :) les beurres de chanvre et thé matcha, ce sont des beurres maison Irène ?

    Commentaire par Catherine — 11 janvier 2010 à 11 h 26 min

  6. Non, et le beurre de chanvre est d’une qualité magnifique (il vient de chez Copaiba).

    Commentaire par Irene — 11 janvier 2010 à 11 h 36 min

  7. Alors voilà, tu n’utilises que des ingrédients d’exception, alors comment veux-tu que les copines aient le sentiment de pouvoir reproduire tes recettes ! lol… mais continue à “tester”, c’est bien pour nous, ça nous permet de cibler davantage nos achats.

    Commentaire par Catherine — 11 janvier 2010 à 11 h 42 min

  8. waohhh merci Irene! je pense faire ta formule cette après midi… Et quel magnifique pot à baume!
    merci Irene
    Cherry chantilly

    Commentaire par cherry chantilly — 11 janvier 2010 à 11 h 43 min

  9. Quelle recette ! et ton pot est Superbe, un vrai bijou pour se faire du bien :-)

    Commentaire par Mystic — 11 janvier 2010 à 12 h 01 min

  10. Je suis en ce moment plutôt dans l’expérimentation des crèmes avec les nouveaux émulsifiants et leurs combinaisons. Et puis, j’ai reçu des baumes d’une telle qualité que je les utilise de préférence aux miens.
    Celui-ci me paraît beau et facile à refaire, merci Irène !
    J’ai fait hier une crème avec 6% d’olive protection pour une amie à peau très sèche : je l’ai testée en crème de nuit, c’est un plaisir, même si les émulsions W/O me paraissent toujours un peu grasses. Du coup, j’en ai remis ce matin, avec de la poudre pour ne pas briller. Je suis donc ravie de tous ces nouveaux émulsifiants, le temps de la cire d’abeille seule est bien révolu ;o))

    Commentaire par chabou — 11 janvier 2010 à 12 h 34 min

  11. les variations sur les textures et sur les composants rendent la déclinaison des baumes aussi inépuisable à mes yeux que celle des savons.

    Je voudrais rendre hommage à Mlk qui avec cette formule postée ici
    http://potionchaudron.canalblog.com/archives/2008/09/20/10647185.html#

    avait déclenché chez moi des idées en pagaille, ainsi que le baume à l’extrait d’achillée de Michèle. (je n’arrive pas à faire deux liens dans le même message sans paumer mon message puisque je tape directement!)

    @Cristine, une fois de plus, je répèterais que ce qui compte d’abord, c’est la stucture générale, après, on ajuste comme on veut; tout le plaisir de la création justement réside dans l’éventail des possibilités;

    c’est d’ailleurs ce que tu fais très bien sur ton blog quand tu ajustes des recettes à ta façon, avec ta multitude de macérats maison notamment;
    dans la formule d’Irène, il y a 31% de beurres mous, 6% de cire d’abeille et 6% “d’émulsifiant cireux” si je puis dire, plus un mélange d’huiles fines et d’huiles plus épaisses comme celle d’amandes douces.

    bises à toutes

    @Irène, je n’utilise pas que le karité loin de là, en revanche, comme je trouve l’association karité+acide stéarique+huile de coco particulièrement équilibrée, c’est surtout dans ce cas que je garde le karité, et d’ailleurs, c’est cette combinaison qui m’avait fait abandonner l’amidon ou la marantha.

    ce qui est passionnant avec cette nouvelle recettes, c’est de constater que l’ajout d’émulsifiants dans les baumes est vraiment une voie à explorer. Mes tentatives recentes avec les cetyl esters et avec le GMS m’ont vraiment plu.

    @Catherine, je pense que si tu fais au préalable un beurre avec des cetyl esters, tu auras un ingrédient super doudou à intégrer.

    Commentaire par venezia — 11 janvier 2010 à 12 h 58 min

  12. Irène,

    Je remarque que tu aimes bien les grandes phases grasses mais finalement tu fais naturellement le choix d’huiles très légères (camelia, son de riz).

    Même le nilotica est plus fin que le karité ouestaf.

    Si n’est l’huile d’amandes douces du macérat de thé (acheté il me semble), le reste est assez fluide, ce qui permet ces phases huileuses importantes tout ne gardant beaucoup de légèreté.

    Le point commun à ces derniers baumes est l’introduction d’émulsifiants ou de co-émulsifiants dans des produits 100% gras.
    C’est étonnant comme ça change la texture.

    Sous tes dehors à te désespérer d’être sage, connaitrais-tu naturellement la régulation ^_^

    J’aime énormément tes petits pots sur pieds so chics!

    Crois-tu que l’ajout d’amidon apporte quelque chose ou qu’on pourrait s’en passer?

    Hors sujet: Catherine, Loulou et Chabou t’ont-elles recrutée dans leur service spécial espions?
    Je ne comprend rien aux commentaires dans la rubrique “trucs et astuces”…

    Commentaire par michele — 11 janvier 2010 à 13 h 36 min

  13. Irène ne peux être sage, c’est une Diva partageuse
    alors, moi je ne dis rien avant que d’avoir goûté ce “repos de la guerrière” si, je dis que l’écrin de ce bijou baumesque est très racé et invite à se pomponner voluptueusement
    Irène les as tu siglés?ih!ih
    Toutes tes découvertes comme disent les copines nous permettent de mieux cibler nos achats
    Mais quand même, il y a des belges et des suisses qui sont bien proches de Sieur Copaiba
    PPP merci à toi qui a ouvert la grande voie des baumes “suaves”

    Commentaire par mlk — 11 janvier 2010 à 13 h 49 min

  14. Même si je ne dispose pas des beurres dont tu t’es servi, c’est à coup sûr une formule assez facile à reproduire dans sa structure (comme dirait Michèle) donc je suis très contente de ton essai de baume, surtout que j’ai acquis récemment ce fameux émulsifiant (ouf pour une fois hi hi !!). Du coup ça donne un baume plutôt dur ou plutôt souple ?
    Sinon rien à voir mais j’aime beaucoup sa présentation dans ce petit écrin précieux, ça lui donne l’air d’un bijou à ce baume !

    Commentaire par Sealeha — 11 janvier 2010 à 14 h 00 min

  15. Pour une fois, je suis du côté de celles qui n’y comprennent rien non plus, Michèle. J’ai cherché aussi dans Trucs et Astuces et “le nombre de commentaires”. A mon avis c’est encore en préparation ou alors un vrai complot à échelle planétaire.

    Commentaire par chabou — 11 janvier 2010 à 14 h 36 min

  16. Irène,je crois rêver ! Les bras m’en tombent .Il ne me manque que de l’extrait c02 onagre pour reproduire ton baume . Tu es malade ? Sans rire, j’ai presque tous les ingrédients….. Il a l’air superbe, superbe.Merci beaucoup .

    Commentaire par moune — 11 janvier 2010 à 15 h 25 min

  17. Ah, je suis écroulée !
    La réponse est pourtant en haut de cette recette … Donc, sur suggestion de Catherine, je vais faire un article avec un mode d’emploi pour vous donner la possibilité de voir tous les articles et – surtout – commentaires.
    Donc quand cela sera prêt et bien précis je vous posterai cette astuce nullement fille de complot mais de personnes intelligentes (!) et dévouées au service de Potions et de ses lecteurs (trices).

    Commentaire par Irene — 11 janvier 2010 à 15 h 30 min

  18. Dommage, j’imaginais qu’un nouveau complot de trafiquantes se tramait par ici.
    Mais où es Lolitarose?

    Commentaire par michele — 11 janvier 2010 à 16 h 23 min

  19. Je crois qu’elle a repris le rythme bmd
    Elle aura bien besoin de tous les baumes postés sur ce merveilleux blog de comploteuses que même
    je n’y comprends toujours rien, pas grave j’y vois que du beau et du très beau

    Commentaire par mlk — 11 janvier 2010 à 16 h 51 min

  20. Chery Chantilly et Mystic, merci de votre visite, cela me fait plaisir.

    Chabou, il y a à faire avec ces nouveaux émulsifiants ; j’espère que tu nous posteras bientôt le résultat de potions …

    Michèle, je ne sais vraiment pas ce que cela changerait sans la poudre de marantha ; mais il paraît évident que l’ajout de co-émulsifiants est un plus dans les baumes.

    Oui, Venezia, je sais que tu n’utilises pas que le karité dans tes baumes mais je trouvais que ta formule, la structure de ta formule (mais je ne mettais pas d’acide stearique) me convenait.
    Tu n’es pas la princesse, mais la reine des baumes !

    mlk, des bisous à toi dont l’imagination est tellement fine concernant les plantes …

    Moune, tu t’enhardis vraiment beaucoup : Ma vengeance sera terrible. Mais j’adore t’entendre te désespérer et je ne suis plus dupe maintenant!
    Merci de ton gentil commentaire.

    Lolitarose, courage, cela doit être dur …

    Sealeha, il n’est pas dur ; j’espère que tu viendras nous donner ton avis quand tu l’auras fait.

    Commentaire par Irene — 11 janvier 2010 à 18 h 23 min

  21. Venezia, je n’ai pas de cétyl esters mais je devrais en recevoir dans quelque temps ; promis, je refais des essais de baume et je vous dis ce que j’en pense.

    Commentaire par Catherine — 11 janvier 2010 à 19 h 56 min

  22. Nan ! Après ma déception avec la cire douceur, je ne tenterais pas la cire protection…

    En revanche, voici une nouvelle formule qui m’encourage à m’amuser à introduire des cires émulsifiantes dans mes baumes..
    Merci Irene

    Commentaire par patte — 11 janvier 2010 à 20 h 22 min

  23. Le complot planétaire n’est pas arrivé jusque chez moi!!!
    Je ne mets plus de brouillon sur Can.. ..og car à chaque fois je perds mon texte… Je sais, je sais…, j’ai encore des progrés à faire!
    Iréne, malgré le nombre d’ingrédients “restreint” il m’en manque encore… En revanche,je suis admirative par cette liste “épurée”! Ton baume est magnifique.
    Je suis allée chez le suédois mais pas de mortier! Je repars en chercher ailleurs. Baumes, baumes, baumes, que ne ferions nous pas pour en faire!

    Commentaire par Loulou — 11 janvier 2010 à 23 h 01 min

  24. Ton baume est magnifique, dans son bel écrin sur pied, il ne serait pas déplacé sur la coiffeuse d’une princesse des neiges. Les fées elle-mêmes doivent envier tes talents.

    Bisous

    Commentaire par Pat0212 — 11 janvier 2010 à 23 h 31 min

  25. Premier jour de reprise du régime mbd, mais je tiens le choc ! par contre j’ai un retard fou à rattraper sur tous ces blogs qui n’arrêtent pas de poster ! alors je vais m’y coller “piano piano” comme on dit au pays de franchette.
    Ce baume m’a l’air doudou et d’une grande finesse, de ceux qu’on a envie d’avoir tout le temps avec soi. Le contenant est très élégant, un peu boudoir de Marie Antoinette.
    C’est une belle recette, qui nous donne envie de revenir à l’essentiel. Bises

    Commentaire par lolitarose — 12 janvier 2010 à 0 h 00 min

  26. Merci Pat comme je te l’ai dit, tes commentaires me font planer !

    Courage Lolitarose et bises.

    Commentaire par Irene — 12 janvier 2010 à 14 h 44 min

  27. Le fameux baume au sorbitan oléate dont tu nous avais parlé il n’y a pas si longtemps. Il est vraiment magnifique. C’est vrai que d’aspect, il ressemble beaucoup à certains baumes veneziens que j’ai pu testé. L’utilisation du sorbitan oléate améliore le glissant et la pénétration de manière notable ?

    Bisous, je m’en retourne à mes fioles (déjà 20 senteurs différentes dans le parfum que je crée actuellement !)

    Commentaire par Yulaan — 12 janvier 2010 à 16 h 49 min

  28. Pardon pour les fautes d’orthographe :(

    Commentaire par Yulaan — 12 janvier 2010 à 16 h 50 min

  29. irene, penses-tu que je puisse remplacer AOS cox par du co² romarin ou encore augmenter la vitamine E??
    bzzz

    Commentaire par cherry chantilly — 13 janvier 2010 à 19 h 33 min

  30. boute!!! je raconte n’importe quoi ce soir!!
    non, du aox cos par une huile essentielle de romarin?

    Commentaire par cherry chantilly — 13 janvier 2010 à 19 h 38 min

  31. Cherry Chantilly, il vaut mieux augmenter la vitamine E. Tu vas le faire ?

    Commentaire par Irene — 13 janvier 2010 à 20 h 22 min

  32. voui, il me plait bien… je devais le faire cette aprèm et puis je n’ai pas eu le temps!

    Commentaire par cherry chantilly — 13 janvier 2010 à 22 h 51 min

  33. Alors, ça y est je l’ai aussi testé celui-ci, sur les mains pour commencer, mais il est tellement non-gras qu’on pourrait presque l’utiliser en baume protecteur sur le visage (par exemple lors d’une grande ballade dans le vent et le froid). Il est vraiment épatant côté texture, une vraie réussite Irène. L’idéal pour un parfum solide à mon avis !
    Et je ne parle pas du contenant qui a très vite trouvé sa place dans la salle de bains. C’est un peu lourd dans le sac, sinon j’aurai volontiers fait râler les copines !

    Commentaire par lolitarose — 17 janvier 2010 à 18 h 13 min

  34. Coucou Lolitarose, je suis contente du résultat de cet essai. Merci d’avoir pris la peine de poster ton commentaire et courage pour la reprise …

    Commentaire par Irene — 21 janvier 2010 à 12 h 25 min

  35. J’ai voulu tester le trio “repos de la guerrière” ensemble pour justement valider ma théorie que le support change considérablement les odeurs.

    Ce baume est extrêmement fin et pénètre effectivement vite, vite.

    Comme il refait très froid, j’ai “triple couché”: biphasé lazare + crème repos + baume repos avant les sorties du week-end.
    Je trouve que tout cela donne des odeurs très différentes même si l’on retrouve dans le baume et la crème quelque chose de semblable.

    Pourrais-tu dire si le mélange d’HE est plus fidèle dans l’un ou l’autre des composants de ce trio?

    Le baume fait un merveilleux coussin protecteur même sur le corps.
    Merci Irène pour ce test très instructif pour moi

    Commentaire par michele — 11 février 2010 à 21 h 37 min

  36. Alors Michèle, l’odeur la plus fidèle, pratiquement aussi fidèle, est celle du crémeux de parfum. La synergie est dosée a 5 % et le support la consolide encore. Il s’agit d’un produit pouvant être utilisé en qualité de parfum.

    Le Baume qui n’a pas la même fonction quant a l’odeur puisqu’il est censé être appliqué sur tout le corps et doit donc être plus discret est avec 1 % de parfum. Il est beaucoup plus léger et quand même légèrement infidèle comme plus sucré.

    C’est dans la crème qu’il est le moins reconnaissable. Mais, dans la crème, il faut tenir compte de l’infusion de thé qui joue certainement un rôle, ainsi que les émulsifiants bien sûr, dans la “transformation” du parfum.

    Mais tu pourras juger sur pièce.

    Commentaire par Irene — 12 février 2010 à 13 h 14 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

1,018 Propulsé par WordPress.