Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/2450/trackback

  1. Ma chère Irène, commencer par un savon 1001 nuits quelle idée magnifique! Tu démarres sur les chapeaux de roue avec des He aussi précieuses…

    Coincidence: l’un des deux savons que j’ai fait ce week end contient aussi de l’encens en grains… ou plus exactement en poudre car je l’ai longuement pilonné ppuis tamisé et incorporé à la trace, pour essayer de fixer un peu mieux ces HE qui ont tendance à s’évaporer dans la nature.

    Pour les hydrolats, je m’obstine aussi mais à part celui de menthe poivrée, je désespère d’en capturer l’odeur. En ce moment, je tente des infusions très corsées. Comme je ne connais pas le parum de la cannelle tamala et de la mousse de chene peut être sont ils costauds.

    en tout cas, c’est une composition enchantée, tout en délicatesse… une magicienne de plus dans le clan des savonnières, tant mieux…

    Commentaire par venezia — 21 juillet 2009 à 20 h 07 min

  2. Irène, il est beau, de courage et d’envie d’en découdre
    Peux tu en tant que débutante “déjantée” raconter les aventures et ce que tu voulais et a eu et n’a pas eu, comme j’aime tes fantaisies
    cela me permettra aussi de prendre mon courage à 2 manos
    en brutus vu que je n’ai pas la légèreté de Dame Michèle
    tamala c’est la cannelle feuille? si oui j’aime beaucoup
    As tu eu vraiment ce que tu voulais? cela me taraude
    Ben oui la soude c’est une “caustique” tendance coup de trique
    alors si tu as réussi à la faire rire, je me lance aussi dans les chatouilles

    Commentaire par mlk — 21 juillet 2009 à 20 h 09 min

  3. Irène
    Pour le défi de Chabou, j’ai mixé directement mes poudres et ou plantes avec les beurres et par les fortes chaleurs et variations climatiques, le beurre durcit, fond, etc, il vit sa vie quoi
    Sinon je lui redonnais des petits coups de turbo qui avec la chaleur le faisait fondre et s’imbiber du parfum des plantes
    à priori la macération de beurres s’est faite, et le parfum est au rv
    Après comme pour les macérats huileux, tu filtres au filtre à thé

    Commentaire par mlk — 21 juillet 2009 à 20 h 23 min

  4. @Mlki commence à être vraiment tentée … Je n’ai eu qu’une petite contrariété : la trace est venue encore un peu trop vite mais je pense que c’était du au fait que l’eau était trop froide par rapport aux huiles.
    Je compte sur Michèle pour me le dire …
    Question odeur, c’est ce que je désirais, mais on verra maintenant dans un mois …

    J’aime bien faire comme toi avec les mélanges beurres/plantes/poudres et même résines.

    @Venezia : l’hydrolat est costaud … Et si tu laisses suffisamment l’encens dans le beurre de karité mais, je dirais, à environ 50 degrés, il finit pas vraiment s’imprégner.
    Le macérât de rose est également très odorant. C’est celui que j’avais utilisé pour la crème aux simples dans laquelle je n’avais mis aucune HE ni absolu.

    Oui, tamala, c’est la cannelle feuilles.

    Merci.

    Commentaire par Irene — 21 juillet 2009 à 20 h 43 min

  5. Irène, mais tu n’as nul besoin de courage!

    Si on t’encourage, tu irais savonner sur la lune et je suis sûre que tu nous ferait macérer de la régolithe.

    Hors sujet: je viens de demander à mon amoureux ce qu’on trouve sur la lune comme minéral, histoire de vous faire croire que je suis forte en astronomie.

    Il parait que la régolithe, c’est constitué de microparticules très fines, si fines que ça s’infiltre partout, c’est très abrasif, bref c’est très dangereux pour nous!

    Donc Irène, tu n’as pas besoin d’y aller, il n’y a rien à y faire macérer!

    Pour la trace trop rapide, je pense que c’est plutôt dû à tes 70% de gras durs associés au jojoba qui est une cire.

    Ta solution de soude peut être froide voire glacée sans problème aucun. C’est même plutôt conseillé.

    Il te manque peut-être des huiles insaturées pour allonger le temps de traçage mais pour un savon si luxueux, tu peux te permettre une formule non conventionnelle.

    L’HE d’encens se sent très bien dans le savon.
    Elle demande une maturation un peu plus longue que les 4 semaines habituelles pour bien exhaler mais j’aime beaucoup ce que ça donne au bout de plusieurs mois.

    Par contre, j’ai eu la peau légèrement irritée par le macérat huileux de résine d’encens donc je n’en fais plus.

    Ton savon est ébouriffant Irène, quelle audace! Combien en as-tu fabriqué déjà?

    Je t’adore!

    Commentaire par michele — 21 juillet 2009 à 22 h 34 min

  6. Un savon des 1001 nuits où la rose et l’encens apportent leur touche de raffinement extrême que couronne en beauté la tubéreuse. C’est décidément un savon de princesse. Alors ouiiii, la coupine Lolitarose est bien décidée à se lancer. Dans deux petites semaines le départ et j’entends bien mettre à profit mon mois d’aout pour me lancer enfin. A la campagne, je peux travailler au large et au grand air, donc sans les contraintes d’une cuisine parisienne toujours un peu exigüe.

    Dame Irène, merci pour ce magnifique savon et merci de nous ouvrir la voix. Cette façon de “travailler” l’encens me plaît énormément et m’inspire pour la suite.

    Commentaire par lolitarose — 22 juillet 2009 à 7 h 43 min

  7. @Michèle, ne t’inquiète pas, je n’irai jamais sur la lune mais … si je devais y aller, je trouverais bien quelque chose à faire avec cette régolithe (rires !).
    Ton amoureux à toi, il a trouvé un truc insensé mais le mien m’a dit un jour, écœuré, que “je suis une grenouille qu’on jette dans un tonneau de lait et qu’on retrouve en train de danser sur du beurre”.

    Bon trêve de plaisanterie, passons aux choses sérieuses : merci pour le conseil. Ces têtes pensantes de The Sage et Soapcal (j’ai utilisé la ceinture et les bretelles !) m’ont induit en erreur tous les deux. Ils auraient dû me prévenir, rectifier ma proportion d’eau en conséquence. On nous trompe, on nous cache des choses !

    Quant à ta question sur le fait de savoir quelle quantité de ce savon j’ai fabriqué, je suis désolée de constater qu’il y a erreur sur la personne : je sais être sage !

    @Lolitarose, avec les merveilles de la nature de tes belles Pouilles, tu vas nous faire des merveilles. Et tu as de l’eau de mer à côté, quel avantage !

    Commentaire par Irene — 22 juillet 2009 à 10 h 21 min

  8. Je le trouve très beau ce savon. Il me rappelle les entrelacs celtiques et j’adore… Quant à l’odeur, ça doit être dépaysant et très charnel. Un savon enchanteur pour séductrices (une Shéhérazade, une vraie ^_^)
    J’admire, je ne cesse d’admirer…
    Bises

    Commentaire par Yulaan — 22 juillet 2009 à 15 h 24 min

  9. bravo!

    Irène qui savonne maintenant !waow! et vace succès en plus!
    moi la première tentative a été un lamentable échec! ^^

    et quel savon ! le santal et la tubéreuse !
    un savon luxueux et oriental! tout ce que j’aime!

    bravo pour t’être lancée Irène, je suis sûre que tu ne vas pas pouvoir t’arrêter maintenant!
    et si tu veux une testeuse ou que ta maison croule sous les savons ..moi je suis partante !^^

    bizzz

    Commentaire par missmiss — 23 juillet 2009 à 2 h 25 min

  10. Missmiss, je ne suis qu’une débutante bien consciente du chemin à faire …
    D’ailleurs le calculateur Soapcalc est formidable car tu peux visionner immédiatement la conséquence de l’ajout de telle ou telle huile.
    Et parvenir – en essayant d’innover un peu – à obtenir un savon doux, crémeux, bref avec les caractéristiques dont parle Michèle, n’est pas “automatique” … Mais passionnant !

    Commentaire par Irene — 23 juillet 2009 à 9 h 09 min

  11. Irène dans les savons, te voilà tombée dans le chaudron ! ce petit est très joli, bravo Irène !
    Alors qui prend la suite ?

    Commentaire par Catherine — 23 juillet 2009 à 12 h 01 min

  12. Catherine, je crois que Lolitarose et Mlk vont être les prochaines…
    Quand je pense que je disais : jamais ! Heureusement que je ne me suis pas écoutée !

    Commentaire par Irene — 23 juillet 2009 à 12 h 10 min

  13. eh oui il ne faut jamais dire jamais !^^

    bizzzz

    Commentaire par missmiss — 24 juillet 2009 à 4 h 43 min

  14. tentant desesperemment

    une belle apres midi avec ton blog
    potions et chaudrons pour rever….le chomage…moi c’est la retraite anticipee et de toutes cette cueillette d’effluves je ne peux pas acheter les matieres premieres…mais quelle luxuriance
    Qui ferait avec moins d’ingredients
    enfin merci pour l’espoir

    Commentaire par lisa — 29 juillet 2009 à 17 h 25 min

  15. Bien sûr, Lisa, on peut faire de jolis savons avec moins d’ingrédients ; Michèle donne une recette de savon de base et on peut ajouter des macérâts que l’on fait avec des herbes, ou les rajouter – mixés à la trace.

    Commentaire par Irene — 29 juillet 2009 à 18 h 37 min

  16. TAG en jaune

    Je crois qu’il n’y a plus que moi qui ne fasse pas mes savons. Les tiens ont l’air merveilleux.
    Pour la peine, je te tag en jaune.

    Commentaire par Alisse — 13 août 2009 à 16 h 02 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

0,906 Propulsé par WordPress.