Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/2470/trackback

  1. yessssssssss!!!!

    ça marche !!! pourvu que ça marche encore tout à l’heure…….à l’heure de la lecture .
    Merci beaucoup .

    Commentaire par moune — 19 juin 2009 à 19 h 14 min

  2. Ca marche ; j’avais eu la sotte idée de mettre un joli tableau, mais il prenait trop de place ; bref, j’ai dû renoncer à mon idée de tableau …

    Commentaire par Irene — 19 juin 2009 à 19 h 15 min

  3. Il décoiffe ton lait Irène!
    C’est encore une trouvaille intéressante ces caroténoides incolores.
    Tu as obtenu cette couleur “or soutenu” rien qu’avec le CO2 de carotte et le buriti?

    J’apprécie beaucoup le mélange géranium/hélichryse/lavande qui vieillit très bien.

    Fais tu ton lait au chaud? Ou fais-tu fondre la lanoline à part?

    Commentaire par michele — 19 juin 2009 à 19 h 23 min

  4. Au départ, c’était orange, c’est pour cela que j’ai mis un peu d’oxyde de zinc.

    J’ai tout fait à température ambiante.C’est drôle, Venezia et toi me demandez toujours si je fait chauffer la lanoline : je la mets toujours à froid. Et cela marche …

    Commentaire par Irene — 19 juin 2009 à 19 h 26 min

  5. Je reviens avec la formule de Jasmeroli qui a fabriqué un mélange prêt à l’emploi très ingénieux pour pouvoir utiliser ces sucro-esters bien facilement.
    C’est avec ce mélange que j’ai fait le fluide hydratant pour Catherine.

    Il s’agit du SUCROMIX de Jasmeroli:
    4g L-7D
    2g SWA-10D
    6g de glycérine
    dont on utilise 0.6% dont 0.3% de glycérine.

    Il est très pratique et avec le pot de 12g qu’elle m’a offert, je peux faire 2kg d’émulsion!

    Commentaire par michele — 19 juin 2009 à 19 h 28 min

  6. Oui, mais tu as pu constater que ce n’est pas facile à doser ! Mais je dois dire que c’est
    génial …

    Commentaire par Irene — 19 juin 2009 à 19 h 31 min

  7. Ah, j’ai oublié, je n’ai pas mis la glycérine spécialement … Je ne connaissais pas la formule dont tu parles.

    Commentaire par Irene — 19 juin 2009 à 19 h 32 min

  8. Comme dit Michèle, ta formule plus du tout aux simples décoiffe
    Ta cosmeto bag est diablement pleine Irène, proximité copaibesque?
    Quelle difference y a t’il entre le biossacharide 1 et le 2?
    Est ce un lait épais et nourrissant au vu du pourcentage de phase acqueuse? j’avoue que tu me déroutes, car si je comprends bien
    en faisant ce pourcentage j’obtiens une crème épaisse
    Je m’étais crevé les yeux à essayer de comprendre le sucromix de Jasmeroli que je pressentais très “ingénieux et pratique
    Peux tu nous donner l’inci du swa 10 etL=7D
    Remarque il y en a très peu de l’émulsif
    Tu fais tout à froid, mais quand tu rajoutes près de 17% d’actifs
    cela ne précipite pas? pas de suées de l’emulsion?
    En tout cas c’est drôlement bien pensé Irène et absolutly fabulous
    Tu me pousses à me péter la cervelle, tu n’es pas simple Irène
    mais tu nous avais prévenue

    Commentaire par mlk — 19 juin 2009 à 20 h 53 min

  9. Beaucoup trop d’ingrédients à mon gout. Les choses simples donnenet aussi de bons résultats ne l’oublions pas.

    Commentaire par Aricia — 19 juin 2009 à 21 h 09 min

  10. Aricia, je suis bien d’accord et je sais le faire également.
    Toute appréciation est intéressante et je te remercie d’avoir pris la peine de laisser un commentaire.

    Commentaire par Irene — 19 juin 2009 à 21 h 14 min

  11. Voici l’article qui hantait les coulisses du blog, je me demandais si je n’avais pas la berlue, un coup j’te vois, un coup j’te vois plus… hihi.

    Le fluide hydratant dont parle Michèle me convient parfaitement, je le mets par-dessus ma gelée rose et c’est très suffisant pour ma peau qui n’aime pas le gras, même par tant frais comme en ce moment.

    Irène, ta liste d’ingrédients est vertigineuse et je ne pourrai jamais la tester tant elle est complexe (et mes placards sont déjà pleins). Ton lait fait-il la peau “Karamel” ? il est joli dans le flacon ; tu vas avoir “bonne mine” cet été et certainement la peau douce.

    Commentaire par Catherine — 19 juin 2009 à 21 h 23 min

  12. Non, non et non je résiste de toute mes forces pour résister à la tentation de tous ces ingrédients nouveaux pour moi….superbe formule!!

    Commentaire par evelyne — 19 juin 2009 à 21 h 38 min

  13. Vertigo

    Mais où vas-tu chercher tout ça, Irène ?! Je n’imagine pas une seconde que tu aies pu choisir tous ces ingrédients au hasard ; tu t’es donc livrée à une analyse détaillée des huiles, actifs, HE pour parvenir à ce résultat époustouflant. Ce qui m’épate le plus c’est la proportion de phase grasse, très importante, surtout pour un lait. Qu’est-ce qui a guidé ton choix ?
    Quant aux L-7D et SWA-10D je ne connais pas du tout, qu’ont-ils de plus / de différent par rapport au sucro ester d’AZ ou au cold emulsifier de chez Aromantic ?
    Et tant d’autres questions sur cette multitude d’ingrédients…
    Tu vas être la plus belle sur la plage cet été !

    Commentaire par lolitarose — 19 juin 2009 à 22 h 13 min

  14. mlk : ce n’est pas une crème épaisse, car je ne pourrais pas la mettre dans un flacon airless, c’est un lait un peu épais.
    D’après la documentation, le BIOSACCHARIDE GUM-2 possède un effet anti inflammatoire et c’est pourquoi je l’ai incorporé dans cette recette.
    Je crois bien que l’INCI du SWA-10D est polyglyceryl stearate et celui du L-7D est (je crois bien aussi) decaglycerol laurate.

    Il me reste un seul produit à tester … Et, ensuite, j’aimerais tester de nouveau la kiosmetine et biosolin dans d’autres formules, car je suis très contente de la crème aux simples.

    J’ai fait ce lait hier après midi et j’ai pris la photo plus de 24 heures après ; non, aucun problème, pas du suées, rien. Même moi j’étais surprise car le but c’est quand même de signaler les problèmes quand il y en a, surtout avec de nouveaux ingrédients.

    Dommage que je n’avais pas d’huile de kiwi, elle aurait été bien adaptée à cette recette (Bon, là je m’amuse !)

    ´@Catherine et Evelyne, merci de la visite …

    Commentaire par Irene — 19 juin 2009 à 22 h 22 min

  15. Lolitarose, tu avais posté entre temps !
    Je les offrirai ces produits car je n’irai pas à la plage cet été !
    Oui, j’ai beaucoup réfléchi. Je voulais quelque chose de vraiment protecteur et “soignant”. Le soleil c’est le meilleur et le pire …

    Alors, le cold emulsifier de chez Aromantic, je ne l’ai pas encore testé, mais je peux te dire que ce duo L-7D et SWA-10D est franchement incroyable.

    Sa difficulté, c’est ces produits sont très visqueux donc difficiles à doser si tu veux faire 100 grs de lait ou crème !

    Cela me plaît de me casser la tête à chercher, à réfléchir, c’est ainsi …

    Commentaire par Irene — 19 juin 2009 à 22 h 33 min

  16. J’avoue que c’est “trop” pour moi…J’y perds le fil de la recette.
    Je rejoins ainsi le sens de la remarque d’Aricia (mais je sais que tu peux faire plus simple !)

    -Je n’ai pas trop compris l’association “’association L-7D + SWA-10D”, mais je vais de ce pas faire des recherches quant à leur inci

    -Que cache cette “HV écume des pres” ? une macération maison ?

    -Pourquoi “HE co2 carotte 0.50%” ? He + c02 ? Idem pour les autres lignes

    Merci Irene

    Commentaire par patte — 19 juin 2009 à 22 h 56 min

  17. Patte , c’est mon tableau qui m’a joue des tours quand j’ai du le transformer pour poster : ce sont bien des extraits de CO2, excepte la menthe poivrée et pour l’absolu de lavande, le dosage était de 5 gouttes. Je rectifierai demain.

    Commentaire par Irene — 19 juin 2009 à 23 h 09 min

  18. L’huile d’ecume des près est le nom francise de Meafowfam. C’est joli non ? Et ce n’est pas de mon invention (voir Bilby) .

    Commentaire par Irene — 19 juin 2009 à 23 h 14 min

  19. (pour Patte ecume des pres c’est meadow foam).

    Irène,

    avec toutes ces huiles, tu devrais avoir la panoplie complète des acides gras… quelle belle collection…

    je suis toujours étonnée par tes classements, car on n’a pas les mêmes tiroirs: par exemple bisabolol, hop, je le mettrais en 3° phase, la lanoline, zou, en 1° phase ainsi que le squalane et le complexe d’orchidée, le co enzyme et le NFF (en poudre je suppose) en 3° phase et l’émulsifiant à part…
    ce qui pourrait signifier que ta phase huileuse est plus importante que ce qui est affiché (au moins +6%) … tout ça pour dire que tu as un super émulsifiant puisque ça prend bellement quand meme

    le simulgel a besoin par exemple d’une phase aqueuse majoritaire, et je travaille souvent en limite avec lui.

    (il me semble que tu as compté 2 fois la vitamine E).

    j’ai scruté la formule pour comprendre sa construction.

    Tes extraits de camomille et de thé vert sont-ils aqueux?

    vu à travers la bouteille, la matière a l’air vraiment très jolie.
    quel boulot… tu mérites d’aller étrenner ta création au soleil dans un hamac de soie brodée…

    Commentaire par venezia — 19 juin 2009 à 23 h 25 min

  20. Bé, ça c’est de la rapidité !
    Je viens en effet de voir cette hv de meadowfoam. Bon, je préfère la jolie appellation française. Très stable (j’achète de plus en plus des hv stables d’un pt de vue oxydatif) et émolliente : ça m’intéresse bcp !

    Reste plus qu’à me pencher plus attentivement sur le L 7D + SWA 10D et surtout le SUCROMIX en version plus simple. Mais, bon, un peu méfiante : je me souviens à l’époque de l’enthousiasme soulevé avec l’ester de sucre..Et moi, j’ai jamais pu réussir une vraie émulsion qui dure avec !!!

    Commentaire par patte — 19 juin 2009 à 23 h 38 min

  21. Bonsoir Venezia. Oui, je dois rectifier certaines choses demain car mon tableau m’a joue des tours quand je l’ai change de format pour le poster. ..
    Tous les Extraits sont aqueux.
    Merci.

    Commentaire par Irene — 19 juin 2009 à 23 h 42 min

  22. Irène : il m’a fallu imprimer ton extraordinaire formule, aller à la cuisine avec les feuilles, me tenir la tête à deux mains,cocher les ingrédients inconnus pour moi. Et les trouver sur internet pour en savoir plus sur eux. Et bien, Irène,c’est un travail de titan que tu as fait là ,avant de mettre au point cette formule.
    Je dois te préciser que mes recherches n’avaient pas pour but de… vérifier tes compétences, tu t’en doutes bien. Mais pour me rendre à l’évidence : c’est une crème pour moi, ça !!
    Comme dit “aricia”, on peut faire simple et efficace, mais à mon humble avis, pour une crème hautement protectrice: faut skifaut !!!
    Tu devines que je vais devoir la faire, Irène.
    Mais,en remplaçant certains ingrédients….absents de mes armoires.
    j’ai donc plusieurs choses à te demander, ça t’apprendra à poster des choses plus simples , hi hi hi. J’y vais ? allez, j’y vais. Il est 6 heures 39 du matin d’un samedi où j’aurais pu dormir un rien plus tard ! ha ! comme je t’en veux …..
    1- as-tu utilisé le mixer pour touiller tout ça ?
    2-si tous tes “extraits” sont liquides, puis-je remplacer par de l’eau ceux qui me manquent? (thévert,teinture centella,comp.orchidée,
    3-ma vit c est en poudre: toi aussi ?
    4-oxyde de zinc : pourquoi si peu, et cela de dissout bien à froid? j’en ai un seau, je n’ai jamais utilisé (par ignorance)
    5- COROLESS : je ne comprend pas un seul mot d’anglais, mais personne n’a pitié de moi !!
    nooooon, ça marche pas, le traducteur, je ne sais pas faire. Pardon.Peux-tu me dire en trois mots à quoi ça sert ?
    6-c’est bien :0,2% et 0,1% des émulsifiants ?c’est assez ?
    Merci beaucoup de nous faire cadeau d’une telle formule.

    Commentaire par moune — 20 juin 2009 à 6 h 59 min

  23. encore moi !Irène: Michèle nous a obligés, ma famille et moi, à brouter la pelouse l’an dernier, avec une formule aux 50 ingrédients obligatoires!
    Chez moi, il n’y a plus de pelouse à brouter. Mon apparence physique ne me permet pas d’arpenter le trottoir(coucou, Michèle)Certaines ont dû vendre leur lingerie……
    Si tu pouvais ne pas la suivre à la trace……

    Commentaire par moune — 20 juin 2009 à 7 h 55 min

  24. Moune. Je ferai comme je veux. n’a.
    Bon. Sérieusement. J’ai donne un panel des huiles pouvant être utiles dans la composition d’un produit solaire. Et je dis bien solaire ce n’est pas un lait (épais) que tu vas mettre comme cela un matin.
    Donc dans ce choix d’huiles, tu vois ce que tu as ou pas et tu rectifies en conséquence.
    Il y a celles vraiement indispensables et d’autres qui ne le sont pas ou moiins. Il y a également un equilibre a trouver avec les odeurs et les propriétés de penetration. I
    Je reviendrai cet après midi pour le reste des questions.
    Et surtout,Moune, si tu dois brouter ta pelouse, pense a te protéger du soleil !!!
    d’

    Commentaire par Irene — 20 juin 2009 à 9 h 01 min

  25. Irène,

    j’espère que tu n’as pas pris mon commentaire pour une critique… je refléchissais directement … en tapant le message sur le clavier … j’ai juste essayé de comprendre comment ta formule magique était structurée …

    Commentaire par venezia — 20 juin 2009 à 9 h 54 min

  26. Patte, ces deux émulsifiants sont complémentaires et fonctionnent très bien à condition de respecter leur dosage et le mode opératoire que donne Copaiba sur le forum Aromat.

    Contrairement au sucro-ester d’Aromazone qui doit être couplé à d’autres pour être optimisé par rapport aux HLB, ceux là ne posent pas de problèmes.

    Et à mon sens,ils valent mieux comme émulsifiants pour ceux qui veulent faire leurs préparations à froid.
    Je préfère cela plutôt que de bricoler du plus ou moins froid avec les émulsifiants classiques qui ne sont pas faits pour ça.
    La structure moléculaire des émulsions ainsi réalisées ne me semble pas bonne même si à l’aspect, les émulsions semblent correctes.

    Si, il y a tout de même un problème: on ne les trouve que chez Copaiba en Belgique.
    Vu le faible taux d’usage (0.1 à 0.2%!), les coûts de dépotage, les frais d’envoi etc… ça reste un ingrédient difficile d’accès à moins que Cosmévert ne le propose en France.

    Je regrette qu’il ne propose pas plus d’ingrédients de Copaiba d’ailleurs: soothex, ces sucro-esters là, fucogel qui contrairement à ce que disent les détracteurs de “trop d’ingrédients”
    ce sont des produits certes techniques mais qui apportent un vrai plus à certaines peaux.

    Il y a des peaux qui ne peuvent pas aller bien avec trop de simplicité.
    Et d’autres qui fort heureusement peuvent se contenter du plus simple.
    Je respecte tout ça.

    Moune, ce n’est pas coroless, mais COLORLESS (incolore) je pense.

    Commentaire par michele — 20 juin 2009 à 10 h 02 min

  27. L’une de mes phrases est un peu bancale. Désolée, je ne me suis pas relue.

    Irène, comment fais-tu pour mettre ta photo dans un joli cadre ovale?

    Commentaire par michele — 20 juin 2009 à 10 h 19 min

  28. Oh, Venezia comment aurais je pu penser cela de toi ! Quant aux critiques, si elles sont justifiées, elles font avancer les choses. Je ne prends pas les produits cosmétiques que nous pouvons réaliser comme des compositions innocentes et il est important d’être informée d’une erreur possible.
    C’est un partage enrichissant et vos commentaires sont une preuve qui me touche beaucoup de l’attention que vous avez pris le temps de porter a une formule.
    J’ai encore a rectifier les erreurs de la retranscription de cette recette et a répondre a certaines questions ce que je ferai tranqullement cet après midi.

    Commentaire par Irene — 20 juin 2009 à 10 h 29 min

  29. Michèle : je prends ma photo et je travaille avec photoshop. La seule chose que je ne me permettrai pas de cha
    ger, c’est la couleur du produit.
    Si tu as photoshop, je t’enverrai en prive un petit tuto,
    j’aime beaucoup faire cela.

    Commentaire par Irene — 20 juin 2009 à 10 h 35 min

  30. j”ai eu récemment une longue discussion téléphonique avec M. Cosmevert pour lui demander de mettre du soothex à son menu. Il se tâtait mais je lui ai assuré que je n’étais pas la seule à l’apprécier… donc on pourra bientôt avoir du soothex ou l’équivalent; on a déjà le simulgel (qui s’apelle autrement) sur sa carte.

    Pour Copaiba, c’est vrai que c’est très compliqué de commander chez lui, surtout en petites quantités… je finirai un de ces quatre par faire une virée en Belgique…

    Commentaire par venezia — 20 juin 2009 à 11 h 25 min

  31. J’ai critiqué le “trop plein”..Mais quand même, si il permet de faire découvrir d’autres ingrédients “techniques”, comme le duo L-7D et SWA-10D : je suis partante !
    J’aimerais tant un émulsifiant efficace pour certaines crèmes que je ne fais qu’à froid.

    Bref, Comme avec les formules de Michele : on s’arrache parfois les cheveux quand on lit la liste des actifs ..Puis, on relit, on fait des recherches, on interpréte et on reformule à notre façon avec nos ingrédients avec nos propres associations

    Et surtout, on découvre des ingredients “techniques” qui ajoutent un plus à nos formules futures… (c’est ici que j’ai découvert l’olivem, le NNF, le silk gel etc..)

    Commentaire par patte — 20 juin 2009 à 14 h 36 min

  32. Je dois dire, Patte, que ton message me met … du baume au cœur !

    @Moune, ainsi que je te l’ai dit, tu peux choisir les huiles parmi ton stock : tu as le choix … Faire attention, par exemple au buriti et, pour le reste, il faut vérifier les pourcentages recommandés.

    Bien sûr, tu peux ajouter un poucentage plus élevé d’oxyde de zinc ; j’avais assez d’éléments protecteurs pour me contenter du dosage qui rendrait mon produit moins orange afin qu’il ne risque pas de tâcher les vêtements. (même les serviettes de bain !).
    Ma vitamine C est – dans ce cas là – en poudre et elle s’est très bien dissoute dans les élèments à température ambiante.
    Un mixer ? Pas du tout. Remuer et c’était fait !
    La centella, et les produits recommandés dans ce cas là, tu peux très bien prévoir et faire des macérâts ou des extraits glycérinés. En l’occurrence les miens étaient liquide et tu peux, évidemment remplacer par un autre liquide.
    Pour le colorless, je te fais une traduction que je t’envoie directement.
    @Venezia, je te remercie de m’avoir signalé les erreurs, j’ai rectifié.

    Il n’y a la facilité d’emploi, l’utilisation à froid des ingrédients et – évidemment – la limitation des risques quant à l’hygiène.

    @Michèle, merci pour les explications que tu as pris le soin de donner.

    Commentaire par Irene — 20 juin 2009 à 15 h 47 min

  33. Quelle démonstration ! quelle maestria ! J’en suis tout émoustillé et comme d’hab’, je reste bouche bée !
    Il m’a fallu plusieurs lectures et pas moins de deux jours pour vraiment comprendre l’ampleur d’une telle formule. Je suis sûr que ce soin doit être du feu de Dieu avec une liste d’ingrédient pareille ! Moi, contrairement à certaines, je crois aux synergies, mêmes si certains ingrédients ne sont présents qu’à dose mini-mini.

    Quant au Sucromix, Michèle m’a offert un fluide visage du tonnerre. Très liquide d’ailleurs, il pourrait tenir en spray (avis aux addicts des soins en spray utra-rapides-ultra-pénétrants-et-pour-pas-faire-comme-les-nanas-qui-se-tartinent-de-crème, comme diraient certains de ma connaissances). Moi qui suis un inconditionnel des sucro-esters, je pense que c’est une idée à creuser…

    Il faudrait bombarder Cosmévert d’email pour qu’ils mettent le SWA-10D et le L-7D au catalogue (et aussi le silk gel et le soothex tant qu’on y est !)

    Bises à toutes !

    Commentaire par Yulaan — 20 juin 2009 à 20 h 20 min

  34. J’aurais bien aimé voir ton tableau, vas-tu essayer de le remettre ?

    Je suis étonnée de voir que tu travailles la lanoline à froid, c’est tellement gras !
    Remarque, celle que j’achète dans ma pharmacie s’appelle lanoleine, peut-être ce n’est pas la même chose. Heureusement, je ne l’utilise que dans certains savons.
    J’enviais vraiment le sucromix de Jasméroli lorsque qu’ils en parlaient sur Aromat. Mais c’est vrai, c’est le parcours du combattant pour commander chez Copaïba. Comment est la texture au final ? Soyeuse, comme avec l’Olivem ?

    Ta troisième phase est de 16,40%, j’ai toujours pensé qu’on ne devait pas dépasser 10%. Je vais revoir mes connaissances en la matière.

    La variété et la multiplicité des ingrédients (j’apprends qu’il existe de nouvelles huiles tous les jours) nous permettent d’élaborer toutes sortes de soins maintenant et grâce à celles qui “étudient” de longues formules, les autres peuvent puiser dedans pour en savoir un peu plus et choisir ce qu’elles vont utiliser.
    Le terrain de jeu est très grand et il y a de la place pour tous ceux qui aiment jouer, grandes et petites tambouilles confondues.

    Mille gracie, Irène pour cette interprétation solaire.

    Commentaire par chabou — 20 juin 2009 à 20 h 29 min

  35. Je viens de faire une formule très simple – je dis bien très simple (rires) – avec de l’olivem. Et je donnerai mon sentiment sur l’article que je posterai concernant cette petite recette (re-rires).
    Venezia a certainement raison quand elle parle de ma façon bizarre de classer les phases de mes ingrédients car, par exemple, elle ne mets pas le squalane dans la 3ème phase et je crois bien qu’elle a raison.
    Pour la lanoline végétale, je la travaille toujours à froid et je n’ai jamais eu de problème.
    Non, je ne remettrai pas mon tableau ! Ouille, cela m’a donné tellement de soucis et cela vous a même inquiétées !

    Merci à toi Chabou et à Yulaan.

    Commentaire par Irene — 20 juin 2009 à 22 h 21 min

  36. Je ne parviens pas à trouver, sur le site de Cosmévert, les produits de Copaïba, pourriez-vous m’aider ?

    Commentaire par Catherine — 21 juin 2009 à 0 h 57 min

  37. Je croyais que tu ne craquerais pas, Catherine !!!!

    Commentaire par chabou — 21 juin 2009 à 7 h 40 min

  38. Non, je ne craquerai pas…. c’est juste par curiosité !!!! hihi

    Commentaire par Catherine — 21 juin 2009 à 7 h 45 min

  39. merci beaucoup, Irène.je vois plus clair.

    Commentaire par moune — 21 juin 2009 à 7 h 51 min

  40. Catherine, ils sont dispersés dans “Bases pour vos créations”.
    Dans les rubriques : actifs, émulsifiants,additifs etc…

    Sinon certains produits finis Copaiba y sont aussi.

    Juste pour t’aider à assouvir ta curiosité ;-))

    Commentaire par michele — 21 juin 2009 à 10 h 06 min

  41. Merci Michèle!

    Commentaire par Catherine — 21 juin 2009 à 10 h 18 min

  42. Irene, à propos de la lanoline que tu travailles à froid : tu utilises le substitut ou la vraie lanoline ?

    Commentaire par patte — 23 juin 2009 à 20 h 56 min

  43. Patte, j’utilise le substitut de lanoline.

    Commentaire par Irene — 23 juin 2009 à 21 h 32 min

  44. Tiens, c’est peut être pour cela que de mon côté, à froid cela ne fonctionne pas !

    Commentaire par patte — 23 juin 2009 à 22 h 05 min

  45. C’est un produit que j’aime bien.

    Commentaire par Irene — 23 juin 2009 à 22 h 23 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

1,034 Propulsé par WordPress.