Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/3903/trackback

  1. Irène, très belle crème avec une belle liste d’ingrédients pour les bienfaits de la peau.

    Vive l’automne qui t’a inspiré cette crème avec une couleur superbe et qui doit sentir divinement bon.

    Commentaire par colchique — 21 octobre 2010 à 20 h 30 min

  2. Cette crème est vraimet très belle…..sa couleur vert tendre semble si douce……elle est superbe….ensuite ta synergie est un joyau supplémentaire….je ne connais pas tout ces parfum mais champaca, frangipanier, tubéreuse, vanille, benjoin bergmotte…déjà je m’évade rien qu’à lire ta compo….bravo vraiment!!!

    Commentaire par Flocréa — 21 octobre 2010 à 20 h 30 min

  3. Merci, Irene, pour ta belle recette!

    Commentaire par roos — 21 octobre 2010 à 20 h 32 min

  4. Waouh ! quelle crème magnifique et précieuse, elle fera des heureuses pour Noël, c’est certain !

    Je ne connais pas du tout le champaca (mais son nom m’inspire, il me rappelle le champagne !).

    quelles sont les vertus de l’elixir de pommier sauvage ?

    Commentaire par nansou — 22 octobre 2010 à 7 h 25 min

  5. La couleur est magnifique !! Elle fait très envie ta crème ^^

    Commentaire par Sealeha — 22 octobre 2010 à 8 h 38 min

  6. Je note que chacune de tes 2 phases A et B a son propre émulsifiant et que l’emulsifan n’a pas besoin de fondre, il est donc liquide ? Pourrait-on le remplacer par un autre qui se couplerait aussi à l’olivem ?
    Ta phase aqueuse est mélangée aux différents actifs : cela m’intrigue !
    Seuls les beurres sont chauffés, ce qui préserve tout le reste, j’aime bien cette méthode.
    Je suis comme toi : souvent il faut que quelque chose m’inspire et j’ai aussi été inspirée par l’automne pour des produits “doudous” de ce mois-ci !
    Ta crème a une très jolie couleur et le parfum doit être très agréable avec toutes ces absolues !

    Commentaire par Kat — 22 octobre 2010 à 9 h 13 min

  7. Une recette folle aux pouvoirs magiques , ce ne sera que du bonheur pour leurs destinataires ;-)

    Commentaire par Mystic — 22 octobre 2010 à 12 h 54 min

  8. Tu as encore inventé une crème de folie. Ne connaissant rien aux cosmétiques, je ne peux que m’incliner devant ton génie en la matière.
    As-tu fait un macérat avec de la mousse de ton jardin pour cette crème? Je pense que le parfum de ta série de Noël sera particulièrement riche et rare.
    Je n’ai pas non plus reçu l’avis de publication pour cette crème.
    Je t’embrasse.

    Commentaire par Pat — 22 octobre 2010 à 14 h 54 min

  9. Colchique, merci de ta visite ; ma synergie de parfum est inhabituelle car le vétiver est puissant. Je n’ai pas l’habitude de l’utiliser mais c’est un “Monsieur” !

    Flocréa, tu es adorable ! Cette crème est si douce, je suis contente du résultat surtout que je n’avais jamais tenté ce genre de mélange dans les émulsifiants.
    Quant aux parfums, j’aime beaucoup les composer. Je ne suis pas certaine de ne pas changer quelque chose dans les proportions (en gardant les mêmes essences). Je verrai.

    Roos, je te souhaite la bienvenue et merci de ce commentaire.

    Nansou, l’automne est pour certaines personnes une période difficile, qui ont tendance à démoraliser en raison de la moindre luminosité. L’élixir de pommier sauvage va aider à relativiser. On le donne également, traditionnellement, aux personnes victimes de psoriasis car elles ont souvent gênées par ce problème de peau.

    Je te donne un lien sur le champaca qui est un arbre proche du magnolia. L’odeur est délicieuse :

    http://www.worldlingo.com/ma/enwiki/fr/Michelia_champaca

    Sealeha, ta fidélité est bien agréable !

    Kat, l’emulsifan ressemble à un gel et il fond facilement sans chauffer, en tout cas tu n’as pas besoin de dépasser 30 degrés.
    Tu pourrais essayer avec du sucramulse bio (chez Bilby), la lysolécithine, peut-être le gélisucre, (je ne les ai pas essayés), la lécithine de soja. Et je suis sûre que j’en oublie.

    En revanche, j’aime beaucoup les émulsifiants à froid utilisés ici (par exemple) :

    http://www.terra-amata.com/akimiti/?p=2271
    L-7D et SWA-10D de chez Copaïba

    Bien sûr, il n’y a aucune raison de se priver de mélanger les actifs avec la phase aqueuse dès l’instant où elle n’est pas chauffée.

    Pour fondre l’olivem, tu peux utiliser des beurres et/ou des huiles qui supportent la chauffe (juste pour faire fondre l’olivem).

    Merci de ta visite Kat.

    Msytic, il faut toujours essayer d’ajouter un peu de magie … et tu sais si bien le faire !

    Pat, tu es vraiment une coquine !
    Faire un macérât avec la mousse du jardin, hum …

    Toutes les adresses yahoo posent des problèmes en ce moment pour les avis de parution des articles. J’ai interrogé qui de droit …
    Bises.

    Commentaire par Irène — 22 octobre 2010 à 19 h 16 min

  10. Lire la liste des ingrédients est déjà un voyage en soi… au delà de la mousse des jardins;

    j’ai constaté que tu avais fait le plein d’actifs anti inflammatoires ( mais sans huile de tamanu, qui est néanmoins bien verte)

    Quelle texture as-tu au final car il y a pas mal de composés gélifiants (guar, fucogel, aloes, silicium, silicone végétal) d’autant que l’olivem donne aussi un petit toucher gel-frais très agréable (et dire que je l’apprécie tant et qu’il me réussit si mal!)?

    Une autre question dont la réponse m’interesse beaucoup: comment se comporte la gelée royale dans une creme? Il me semble que tu avais déjà utilisée comme ingrédient, mais je ne me souviens plus dans quoi.

    j’espère de tout cœur que cette très belle crème te sera bénéfique.

    Commentaire par venezia — 22 octobre 2010 à 21 h 58 min

  11. Venezia, bonsoir.

    Cette crème n’est pas spécialement pour moi mais je trouve que c’est le temps du repos, de l’apaisement pour notre peau également.

    Évidemment, j’aurais préféré ne pas mettre d’olivem (rien qu’en pensant à toi) mais c’est une technique que j’avais envie d’indiquer dans un article.

    Je suis surprise, cela ne ressemble pas à un gel mais vraiment à un crème. Mais une crème très fine, très légère (même trop pour moi !). Posée et absorbée immédiatement. Encore plus vite sur le corps que sur le visage.

    Je n’avais jamais utilisé la gelée royale fraîche (ni l’autre d’ailleurs). Si je lui dois la finesse de cette crème, alors, vive la gelée royale …

    Oui, j’ai mis pas mal de composés gélifiants car je désirais rester légère sur la gomme et, également, sur l’émulsifiant.

    Les teintures ont pas mal modifié la synergie de mon parfum, mais j’aime car c’est inattendu. En revanche, la couleur a un peu éclairci.

    Merci à toi et bonne soirée.

    Commentaire par Irène — 22 octobre 2010 à 22 h 17 min

  12. Irène,
    merci pour ces précisions.
    J’ai remarqué aussi que les teintures d’encens “assourdissaient” un peu les parfums éclatants;

    Commentaire par venezia — 22 octobre 2010 à 22 h 49 min

  13. Je m’attendais à une belle rousse à la fauvité automnale
    et c’est une douce et moelleuse verte que tu nous offres
    J’aime tous les ingrédients que tu as appelé pour tes offrandes de Noêl
    le vetyvert, est un peu faune, alors il a sa place
    Bienheureuses les destinataires
    Je pense que ta teinture de Palo santo, a du influer aussi sur le vert obtenu
    On s’enroule dans ce vison en peau d’amour

    Commentaire par mlk — 23 octobre 2010 à 12 h 11 min

  14. Ma parigote bonjour.
    Je me demandais où tu étais passée !
    Comme tu dis le vétiver est un peu faune : tu as tes expressions tellement “toi” …

    Je crois que pour l’automne, je vais plutôt m’éclater dans un savon !
    Bises.

    Venezia, c’est très juste, ton nez fin ne te trompe jamais : l’encens est roi !
    Bon repos.

    Commentaire par Irène — 23 octobre 2010 à 15 h 56 min

  15. Je suis là, mais et je m’éclate un peu
    pause post crise sciatique,
    contente de sentir mon corps qui ne crispe pas mon cerveau
    Bises ma Diva et le savon sera un vrai ” faune”? crépitant de mille flammes
    J’aime cette saison aussi

    Commentaire par mlk — 23 octobre 2010 à 20 h 23 min

  16. Irène, l’absolue de Frangipanier est pâteuse. Avez-vous préparée un concentré liquide huileux ou alcoolique?

    Commentaire par roos — 23 octobre 2010 à 20 h 50 min

  17. Cette crème aurait pu s’appeler Poème d’automne tant la recette est tout un poème. J’admire ton procédé à froid, moi qui ne peut faire de crèmes qu’en chauffant les deux phases. Les formules à froid ne me réussissent pas ou peut-être est-ce moi qui ne les aime pas.
    La texture de ta crème a l’air d’une grande légèreté et avec un tel parfum ce doit être une émulsion ô combien raffinée qui doit laisser la peau toute douce.
    J’incline bien bas mon kimono devant une si belle prouesse.

    Commentaire par lolitarose — 23 octobre 2010 à 23 h 57 min

  18. Ma Parigote, tu as bien raison d’en profiter et je suis très heureuse que tu ailles mieux.
    Bises.

    Lolitarose, C’est une formule “chaud-froid” mais je t’assure que c’était intéressant de voir évoluer la phase C. Tout un spectacle!
    Tu sais, je ne peux pas utiliser la xanthane, ce qui veut dire que je ne sais pas le faire, c’est quand même incroyable ! Je n’essaie même plus.
    Elle est bien agréable, mais tu jugeras sur pièce …
    Je n’oublie pas ton défi dont je me régale par avance : il mûrit en moi because les couleurs ; je re-fle-chis …
    Ma chère Lolita-San, ton kimono sera de soie, cela j’en suis certaine.

    Roos, il suffit de tiédir légèrement légèrement l’absolu de frangipanier et il s’incorpore ensuite sans problème. Mais vous pouvez trouver ce produit déjà dilué ici par exemple :

    http://www.atelier-cosmetic-bio.com/frangipanier-absolue-xml-206_353-1241.html

    Commentaire par Irène — 24 octobre 2010 à 12 h 30 min

  19. Merci, Irène!

    Commentaire par roos — 24 octobre 2010 à 20 h 02 min

  20. Superbe crème,merci de m’avoir guidé jusqu’ici,j’apprends encore plein de choses ce matin.
    Le parfum doit valoir le détour.
    A bientôt

    Commentaire par Lys blanc — 25 octobre 2010 à 8 h 49 min

  21. Bonjour et bienvenue ici Lys blanc !

    Tu sais, nous apprenons les unes des autres, c’est un partage et c’est bien là l’important.
    Merci de ta visite

    Commentaire par Irène — 25 octobre 2010 à 17 h 06 min

  22. ce n’est pas une crème c’est toute une poésie qui nous emmène en ballade dans les odeurs et les couleurs de l’automne… Merci pour cette recette merveilleuse.

    Commentaire par Gwen — 27 octobre 2010 à 13 h 40 min

  23. Bonjour Gwen et merci de ton bien agréable commentaire !

    Commentaire par Irène — 1 novembre 2010 à 13 h 45 min

  24. […] synergie de parfum est la même que celle de la crème d’automne (j’en avais préparé assez pour faire une gamme), […]

    Ping par Chantilly neige et crème fraîche. — 27 novembre 2010 à 17 h 03 min

  25. Coucou Irène;
    Ta synergie de parfum est magnifique,fabuleuse,merveilleuse;
    il n’y a pas assez d’adjectifs pour la décrire.
    vraiment,il faut l’essayer!
    Bises

    Commentaire par Lys blanc — 30 décembre 2010 à 0 h 22 min

  26. Bonjour Lys blanc, j’adore les retours concernant mes produits et surtout ce genre de retour !

    Je vais aller sur ton blog et je t’ai envoyé un mail.

    Commentaire par Irène — 30 décembre 2010 à 11 h 57 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

0,916 Propulsé par WordPress.