Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/4847/trackback

  1. Coucouet voilà un autre livre que j’ajoute à ma liste!!! tu as su si bien le décrire que moi je les vois comme des ames soeurs….qui se retrouvent…..et qui s’aiment de cet amour si pur et vibrant à l’unisson….j’adore

    Commentaire par Flocréa — 16 février 2011 à 19 h 20 min

  2. Je ne connais pas cet auteur ni bien sur ce livre mais ce que tu nous en dit me donne envie de le découvrir. Ce roman a vraiment l’air très beau.

    Merci pour cette découverte.

    Bises

    Commentaire par TiteMarie — 16 février 2011 à 19 h 21 min

  3. Flocréa, c’est un livre profond. J’ai bien conscience que toute lecture est forcément subjective mais j’essaie d’indiquer des livres intéressants.
    Oui, des âmes sœurs qui subliment leur amour jusqu’à le faire monter très haut.
     

    Commentaire par Irène — 16 février 2011 à 19 h 33 min

  4. TiteMarie, ce n’est pas un gros pavé ; il serait tiré d’une histoire vraie.
    Bises

    Commentaire par Irène — 16 février 2011 à 19 h 34 min

  5. J’ai entendu parler de ce livre mais je ne l’ai pas lu (j’en ai tant à lire!!).
    Ceci dit, je suis sûre qu’un amour courtois et sublimé dure bien plus longtemps que lorsqu’il est incarné et ancré dans le quotidien. Ce n’est pas très romantique de laver les chaussettes de son homme, de l’entendre râler parce que le diner ne lui plaît pas etc.L’amour  loin de ces contingences a en effet l’éternité devant lui, du moins jusqu’à ce que la mort nous sépare comme on dit. En tout cas l’amour courtois me paraît bien plus attirant que la vraie vie de couple.
    J’espère que tu as passé un bon séjour à Paris.
    Je t’embrasse

    Commentaire par Pat — 16 février 2011 à 20 h 30 min

  6. Irène, dur dur la vie des personnes qui ne sont pas libres de choisir leur femme ou leur mari.

    Commentaire par Colchique — 17 février 2011 à 11 h 37 min

  7. Pat, c’est difficile de parler de l’amour et j’ai bien ri en lisant ton commentaire.

    Cependant, vois-tu, si je pouvais, si cela était possible, j’aimerais vivre l’éternité avec l’homme que j’aime.
    On peut tout transfigurer lorsqu’on est conscient que l’on se trouve avec la bonne personne, avec son compagnon de vie.
    De même que les bouddhistes disent que   tout acte est prière – c’est un lama qui me l’a appris alors que je disais que j’avais si peu de temps pour, disons méditer ou prier –  il m’a expliqué que justement laver des chaussettes ou faire une tarte aux pommes est déjà une prière. Et il considérait cela valable pour toutes les religions.

    Maintenant, il est vrai que tu vis le parfait amour avec Pablo. D’ailleurs j’ai trouvé tes derniers dessins de lui très parlants. Depuis le début, tu sais rendre son regard, on le reconnaît.

    Oui, mon séjour à Paris ne fut que bonheur, je te remercie.

    Je t’embrasse

    Commentaire par Irène — 17 février 2011 à 12 h 13 min

  8. Colchique,  combien je suis d’accord avec toi !

    Je pense que ce livre m’a également bouleversé en cela. 

    Commentaire par Irène — 17 février 2011 à 12 h 15 min

  9. Hop sur ma liste pour mon anniversaire ;-)Merci ma Belle Irène pour ce partage

    Commentaire par Mystic — 17 février 2011 à 17 h 26 min

  10. Je ne connais ni ‘auteur ni le livre, mais et je crois que l’amour est courtoisie et diplomatie et amélioration de soi.
    Effectivement, laver les chaussettes n’a rien de transcendant, mais pour l’autre cela l’est.
    Vois tu, Marie Madeleine a essuyé de ses cheveux toutes les peines du Christ et de femme de toutes ses petitesses, elle est prêtresse, celle qui réconforte et aime , se transcende et transcende l’autre.
    Tous les hommes ne sont pas “christiques” mais toutes les femmes ont ce don d’éveiller la poésie et l’amour d’éternité.
    Bref, moi, j’aime l’éveil des potentialités et des possibles et les rêves debout.
    Bises l’africaine

    Commentaire par mlk — 17 février 2011 à 21 h 22 min

  11. Un livre et un auteur que j’apprécie beaucoup.
    C’est un récit tout en retenue et élégance qui nous initie avec bonheur à la culture chinoise classique si riche et de laquelle nous avons tant à apprendre. Ah ! ça me rappelle ces belles années passées sur les bancs de l’institut des langues orientales…
    La Chine est mon deuxième amour, vois-tu. Le premier étant Zhom, connu lors d’un périple… en Chine. Et la boucle est bouclée.
    Merci Irène de nous avoir présenté cet ouvrage.

    Commentaire par lolitarose — 17 février 2011 à 23 h 42 min

  12. Je suis certaine, Mystic, que tu apprécieras ce livre.

    Commentaire par Irène — 18 février 2011 à 12 h 02 min

  13. le titre est déjà une invitation, il est superbe!
    et je partage ton avis et celle du Lama, toute chose est une prière, tout doit être fait avec la même ferveur, var tout acte est vie, et à vivre intensément.
    J’aime vous lire le matin avant d’aller travailler, toute la profondeur de ma journée en est changée.
    Enormes bises!

    Commentaire par Zsa Zsa — 19 février 2011 à 8 h 58 min

  14. Bonjour ma parigote !
    C’est une chance de trouver sur son chemin de vie l’homme pour lequel on transcendera les gestes du quotidien et qui ne tueront pas l’amour mais le rendront encore plus fort.
    Tu dis si bien les choses, tu n’es pas douée que pour les macérâts …

    Commentaire par Irène — 19 février 2011 à 13 h 33 min

  15. Lolitarose, décidèment le hasard n’existe pas !

    Il faudra que tu me racontes cette aventure qui a t’a fait rencontrer si loin Zhom.

    Je te remercie d’avoir donné ton sentiment sur ce livre, c’est important pour celles qui ne le connaissent pas.
     

    Commentaire par Irène — 19 février 2011 à 13 h 41 min

  16. Zsa Zsa, cela faisait une éternité (facile ! j’ai honte …) que je ne t’avais pas lue.
    Et quel beau compliment tu me fais. Cette maison est faite pour cela, c’est mon but et mon espoir.
    Bises à toi.

    Commentaire par Irène — 19 février 2011 à 13 h 44 min

  17. Chère Irène, heureuse de découvrir votre blog, il est très complet et je le dévore!! Merci d’être passée “chez moi”. A très bientôt

    Commentaire par Estelle — 20 février 2011 à 1 h 33 min

  18. je ne suis jamais loin, discrète certes, mais fidèle abonnée…
    Ton chez toi me fait penser à un salon comme s’en tenait dans les romans de Maupassant, où on pouvait se retrouver pour philosopher et créer, rire ou se souvenir…
    Tu l’as réinventé version 21 siècle!

    Commentaire par Zsa Zsa — 20 février 2011 à 10 h 36 min

  19. Bonjour Estelle. Je ne sais quel lien bienveillant m’a mené chez vous et je trouve votre blog très intéressant. Quant à votre sourire … cela fait du bien !
    A bientôt.

    Commentaire par Irène — 20 février 2011 à 10 h 44 min

  20. Zsa Zsa, tu me fais rougir !

    Mais finalement, oui, tu as raison, j’aimerais que mon chez moi virtuel ne soit pas si virtuel que cela et qu’il reflète mon caractère de touche à tout passionnée. De la vie et de tout ce qu’elle contient  avec une vision à la fois réaliste et optimiste. Et de ne pas oublier le passé qui fait notre présent.
    Bises.

    Commentaire par Irène — 20 février 2011 à 10 h 50 min

  21. Je découvre et je vais le lire ! Le plus beau cadeau d’un homme ce sont ses bras autour de nous …
    Bisous et merci Irène

    Commentaire par cannella — 26 février 2011 à 21 h 38 min

  22. Tu viendras me dire ce que tu en penses Cannella ..
    Bises

    Commentaire par Irène — 27 février 2011 à 15 h 55 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

1,907 Propulsé par WordPress.