Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/4925/trackback

  1. Je connais bien ce tableau, je l’admire chaque fois que je viens dans ton atelier. Il est vraiment magnifique, c’est un des plus beaux que tu aies fait à mon humble avis. Il est plein de symbole et d’espoir, c’est un hymne à la vie, car, que cela nous plaise ou non, le deuil fait partie de la vie, qui est à la fois joie et souffrance. Tu as très bien représenté ce chemin dans ce magnifique tableau.
    Et je ne dirai jamais assez comme j’ai de la chance de voir tes tableaux en vrai, car les photos leur rendent un très modeste hommage. Ce tableau, comme ceux de Noël m’ont vraiment donné envie de me mettre aussi à la peinture. Je crois que ton tableau symbolise plus un chemin de vie que le deuil, en tout cas pour moi qui le regarde chaque fois que je viens chez toi. Et à chaque fois je vois un nouveau détail qui m’avait échappé jusque là.
    D’ailleurs je me réjouis de te revoir bientôt comme toujours.
    Je t’embrasse.

    Commentaire par Pat — 1 mars 2011 à 12 h 24 min

  2. Une oeuvre très futuriste et remplie de symboles.Un voyage pour un non retour et pour une autre étape …Un très bel hommage à la vie ( qui continue …. ) Merci pour cette vision d’espoir Bises ma Belle Irène

    Commentaire par Mystic — 1 mars 2011 à 12 h 45 min

  3. Merci pour ce beau partage, ce tableau est magnifique, il représente bien ce long et difficile chemin du deuil.
    Chacun peut  selon ses croyances ou convictions y trouver un apaisement et une aide.

    Bises

    Commentaire par Tite Marie — 1 mars 2011 à 12 h 46 min

  4. Irène, ton tableau est superbe. Bravo !

    Ce qui est le plus spectaculaire, c’est qu’en fonction des couleurs de l’encadrement et de l’éclairage on obtient un résultat totalement différent.

    Commentaire par Colchique — 1 mars 2011 à 12 h 46 min

  5. coucou Irène , moi aussi grace à toi je connais bien cette oeuvre, et te remercie d’avoir ete là quand j’avais besoin , meme si ce n’etais pas pour moi
    ton oeuvre a beaucoup de force

    bises Irène

    Commentaire par ambre1501 — 1 mars 2011 à 12 h 54 min

  6. D’abord j’ai enfin compris qu’il fallait cliquer sur une image pour la voir en grand ( je ne  l’avais pas deviné avant!)

    Ensuite, c’est très étonnant  car dès que j’ai vu ton beau tableau de plus près, il m’a évoqué deux choses:
    -un poème de Baudelaire ( La vie antérieure) magnifique et mystérieux et qui commence par

    “j’ai longtemps habité sous de vastes portiques
    que les soleils marins teignaient de mille feux… “

    -tout ce que j’ai pu lire sur les NDE (near death experience) et ce que m’avaient raconté ceux qui en avaient vécu une

    soit un voyage dans l’avant et un dans l’après…, deux destinations aussi inconnues l’une que l’autre 

    Commentaire par venezia — 1 mars 2011 à 15 h 58 min

  7. Venezia, je reviens mais pour voir tout vraiment bien, il faut cliquer sur “view with Cooloris”

    Commentaire par Irène — 1 mars 2011 à 16 h 42 min

  8. c’est un superbe travail merci pour toutes ces explications

    Commentaire par sylviam — 1 mars 2011 à 16 h 42 min

  9. Merci … tout simplement merci Irène .

    Commentaire par cannella — 1 mars 2011 à 21 h 50 min

  10. Il est sublime, si fort part ses symboles et ses couleurs et cette lumière….qui nous guide et nous entoure que nous la voyons ou pas….de “ses bras” elle nous entoure et est toujours là….vraiment bravo Irène c’est vraiment une très belle oeuvre qui amène réconfort et espoir….je t’embrasse très fort 

    Commentaire par Flocréa — 1 mars 2011 à 21 h 58 min

  11. Quand j’étais gamine, en le disant je me rends compte que la mort , ou l’abandon ne m’était pas inconnus
    quand j’étais gamine donc, je voyais ces faisceaux de lumière, j’imaginais des êtres de lumière et je les voyais
    à chaque fois que je me sentais “perdue”, tes couleurs , je crois que la mort est colorée, à tout le moins, pour moi, couleurs égales chaleur et- pourtant, je ne suis pas “croyante”
    c’est ce que tu donnes à voir, couleurs et chaleurs
    j’aime à croire à ces plages d’apaisement et de repos

    Commentaire par mlk — 2 mars 2011 à 11 h 31 min

  12. Pat, c’est très difficile, effectivement, de photographier un tableau et, particulièrement un tableau à l’huile.

    Encore plus difficile de tenter via un tableau exprimer sa compassion, sa compréhension de la souffrance et, en même temps, d’affirmer l’espoir.

    Je suis heureuse de t’avoir permis d’oser te lancer et peut-être pourrais-je voir ton Tadjoura bientôt …
    Bises

    Commentaire par Irène — 2 mars 2011 à 12 h 01 min

  13. Mystic, merci.

    L’espérance est une vertu cardinale mais il est des moments où tu ne peux pas parler d’espoir : là, je l’ai laissé voir.
    Pour la vie qui – ainsi que tu le dis – continue.
    Bises

    Commentaire par Irène — 2 mars 2011 à 12 h 05 min

  14. Tite Marie, oui, le chemin du deuil est long et difficile. Et c’est justement et seulement le temps qui est nécessaire à ce moment là. Lui seul apportera jour après jour sa dose d’apaisement.
    J’ai souhaité, effectivement, qu’il soit lisible par tous. Utile à tous.
    Merci et bises

    Commentaire par Irène — 2 mars 2011 à 12 h 12 min

  15. Colchique, dans tous les tirages qui ont été souhaité, il y a quand même eu une photo qui a été plus souvent choisie que les autres. Certaines personnes en ont désiré plusieurs et ce qui m’a le plus émue c’est une maman dont le fils était parti tragiquement et qui, ayant fait un blog pour son fils, lui a mis une photo de ce tableau.Comme une promesse …

    Il fallait des tirages sous des aspects différents afin que chacun puisse retrouver sa situation personnelle à ce moment là.

    Merci de ta visite.

    Commentaire par Irène — 2 mars 2011 à 12 h 16 min

  16. Ambre, c’est gentil d’être passée malgré tes occupations.
    Puis-je savoir ce que tu appelles ta tablette magique ?

    Commentaire par Irène — 2 mars 2011 à 12 h 18 min

  17. La Vie antérieure

    J’ai longtemps habité sous de vastes portiques

    Que les soleils marins teignaient de mille feux,

    Et que leur grands piliers, droits et majestueux,

    Rendaient pareils, le soir, aux grottes basaltiques.

     

    Les houles, en roulant les images des cieux ,

    Mêlaient d’une façon solennelle et mystique

    Les tout-puissants accords de leur riche musique

    Aux couleurs du couchant, reflété par mes yeux

    Merci Venezia de m’avoir rappelé ces vers magnifiques auxquels je n’avais pas pensé.
    L’avant et l’après, ces inconnus mais toujours vêtus de lumière.

    Commentaire par Irène — 2 mars 2011 à 12 h 39 min

  18. Sylviam, merci de ta visite. A bientôt.

    Commentaire par Irène — 2 mars 2011 à 12 h 40 min

  19. Cannella, tu me touches beaucoup.

    Commentaire par Irène — 2 mars 2011 à 12 h 40 min

  20. Bonjour Flocréa, je t’avoue, je n’ai jamais rien réalisé d’aussi difficile. Car tu ne peux pas être “toi” dans ce tableau, je devais être tous les autres. L’exécution était délicate mais le plus difficile a été la conception, l’idée.
    Et exactement comme tu le dis, cette lumière “que nous voyons ou pas”. Et je devais la montrer, la faire sentir.
    Merci et bises

    Commentaire par Irène — 2 mars 2011 à 12 h 44 min

  21. Bonjour ma parigote.

    Il fallait apaiser sans nier la souffrance.J’ai fait ce que j’ai pu. Mais c’est ce que je crois.
    Bises

    Commentaire par Irène — 2 mars 2011 à 13 h 00 min

  22. Ce tableau est sublime… Il s’en dégage une fabuleuse lumière… ( deuxième ligne, la deuxième photo en partant de la gauche )Je me surprend à me noyer dans ce tableau qui m’appelle, m’aspire, m’interroge, à le regarder dans tous les détails, à le sentir et le ressentir… Un chef d’oeuvre…

    Commentaire par Gwen — 2 mars 2011 à 13 h 49 min

  23. Merci Gwen, c’est un tableau de contemplation, tu dis cela très bien.

    Commentaire par Irène — 4 mars 2011 à 13 h 04 min

  24. superbe.
    J’aime ses lignes, ses rayons, car si toutes vies et toutes morts sont différentes, elles suivent des chemins établis.De multiples directions mais balisées finalement.C’est ce qui fait qu’on peut aider et comprendre les autres.

    Commentaire par Zsa Zsa — 6 mars 2011 à 23 h 46 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

0,992 Propulsé par WordPress.