Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/5097/trackback

  1. merci pour cet article
    pour moi qui peins en porcelaine le bleu est une couleur difficile car les pigments sont durs a écraser et a peindre
    Par chez moi il existe aussi  le bleu PASTEl de la fameuse fleur de cocagne
    bize

    Commentaire par sylviam — 28 mars 2011 à 0 h 03 min

  2. J’aime beaucoup ton article,vraiment très intéressant,j’ai appris plein de choses.
    Et que dire de ce diaporama,qui nous enchante,dès le lundi matin!
    Bises

    Commentaire par Lys blanc — 28 mars 2011 à 8 h 46 min

  3. Sylviam bonjour et je suis très intéressée par ton expérience.

    J’ai parlé dans l’article du bleu pastel qui est l’un des plus anciens bleu connu.mais je vais le mettre en gras dans l’article, cela sera plus lisible.

    Dis moi, tu écrases toi même tous tes pigments ? Parce que j’avoue que personnellement je n’ai pas le courage de le faire, je les achète en poudre. Mais il faut dire que j’en utilise peu, seulement pour quelques travaux “al fresco”.

    Commentaire par Irène — 28 mars 2011 à 10 h 19 min

  4. Bonjour Lys blanc ; je suis heureuse de contribuer à te faire bien commencer ta semaine car ton jardin doit te demander en ce moment beaucoup de travail !

    Commentaire par Irène — 28 mars 2011 à 10 h 20 min

  5. Oui, TOulouse aussi a vu les cultures de cocagne pour les pastels !

    Commentaire par nansou — 28 mars 2011 à 11 h 25 min

  6. bonjour , je suis touchée par ton message et je tiens à te remercier , j’en ressens une affection et un soutien.
    merci bisou

    Commentaire par corailla — 28 mars 2011 à 11 h 40 min

  7. Bonjour Nansou. Y en a-t-il encore des cultures pour le pastel vers Toulouse ?

    Commentaire par Irène — 28 mars 2011 à 12 h 02 min

  8. Je crois que ce n’est plus trop cultivé, trop peu rentable… il doit y en avoir un peu, par tradition…

    Commentaire par nansou — 28 mars 2011 à 12 h 06 min

  9. trouvé dans wikipedia :

    La culture du pastel en Europe a décliné avec l’arrivée de l’indigo au XVIIe
    siècle. Elle a disparu presque totalement à la fin du XIXe.
    Actuellement, on assiste à des tentatives de remettre à l’honneur cette
    plante, pour ses vertus particulières. Un agriculteur de la Somme, en France, Jean-François Mortier, essaie de faire revivre cette tradition [5]. À Lectoure, dans le Gers,
    un architecte décorateur belge, Henri Lambert, produit des teintures et
    des pigments de pastel avec des techniques nouvelles sans rapport avec
    la longue fabrication traditionnelle[

    Commentaire par nansou — 28 mars 2011 à 12 h 09 min

  10. Plus que profiter, on en jouit ma Diva
    Magnifique Bleu, celui de tes yeux encore
    J’aime par dessus tout les 2 Chagall
    Pas de bleus de tes mains de peintre , de savonnière?
    Ma fille de Marie en bon savon a suivi le fil de sa vie, pleine et bleu comme le ciel
    Bises amie

    Commentaire par mlk — 28 mars 2011 à 12 h 52 min

  11. Merci Nansou pour ces informations complémentaires.

    Venezia avait fait un article sur le bleu de Lectoure. Elle passera sûrement par là nous en donner le lien. Tu as d’ailleurs donné celui de Lectoure.

    Commentaire par Irène — 28 mars 2011 à 14 h 21 min

  12. Corailla, je sais que c’est difficile pour tout le monde en ce moment.

    Mais chaque talent a sa chance , et j’espère que tu parviendras à te faire connaître encore davantage. 

    Commentaire par Irène — 28 mars 2011 à 14 h 23 min

  13. Bonjour ma parigote, heureuse que cet article te fasse plaisir. Le bleu de Chagall est particulier et je connais une autre amoureuse de cet artiste qui ne devrait pas tarder à venir le dire.

    Dis, je n’allais pas mettre mes tableaux à côté de Picasso, de Boudin ou de l’un de mes peintres préraphaélites
     préféré !
    C’est vrai, je le reconnais que le bleu du savon “Fille de Marie” était beau. Je ne pense pas que je pourrais l’obtenir deux fois …

    Commentaire par Irène — 28 mars 2011 à 14 h 27 min

  14. Oui super intéressant et j’aime beaucoup cette belle galerie virtuelle… c’est bizarre c’est une couleur que j’ai beaucoup de mal à travailler en peinture…..Une très belle soirée à toi

    Commentaire par Flocréa — 28 mars 2011 à 18 h 53 min

  15. Flocréa, c’est normal que tu aies du mal à travailler le bleu en peinture ; ce que j’ai vu de tes tableaux n’en nécessitent pas mais si tu faisais des paysages, tu en aurais besoin.
    Bonne et belle nuit.

    Commentaire par Irène — 28 mars 2011 à 21 h 43 min

  16. Irène, magnifiques tous ces tableaux avec différents tons de bleu.

    Je trouve que c’est une des couleurs les plus fragiles et je m’en rends compte lorsque je veux colorer des savons.

    Commentaire par Colchique — 29 mars 2011 à 10 h 36 min

  17. Quel magnifique festival azuré… Je dirais que curieusement, c’est un ton froid qui fait chaud au cœur et à l’esprit.

    juste des mini remarques:

    -c’est le pastel qui est de la guède et non l’indigo.

    -les Egyptiens et le monde persique ont  aussi utilisé très tôt le lapis lazuli (venu d’Afghanistan). On trouve aussi des mines de lapis au Chili. Ce sont les deux grandes sources de ce bleu magnifique. Le lapis est différent de l’azurite;  en fait on tire du lapis de la lazurite. Azurite et lazurite ont des formules chimiques différentes. Voir par ex : http://www.pigmentsrecettes.com/Bleus.html 

    Dans les références sur le bleu, il y a aussi le travail de Michel Pastoureau, historien des couleurs. (il est en plus fan du bleu)

    voir ici par exemple:
    http://mots.revues.org/index9833.html 

    On a replanté du pastel dans le sud ouest, il y a une boutique qui explique le process d’extraction à Lectoure.J’en avais effectivement parlé ici: http://princesseaupetitpois.over-blog.com/article-35030552-6.html

    Pour le bleu mis au point par Guimet, c’est  aussi celui qu’on appelle loulaki en Grèce (et que j’adore… )
    http://princesseaupetitpois.over-blog.com/article-33859609.html

    excuse moi de squatter tes commentaires sur cet article en me citant… mais les couleurs me fascinent… 

    bises bleues

    Commentaire par venezia — 29 mars 2011 à 11 h 20 min

  18. Ma chère Venezia,

    C’est avec plaisir que je lis ton commentaire et je te remercie d’avoir mis les liens de tes articles qui me manquaient.

    Le bleu “pastel” n’existe pas en peinture : c’est un bleu qui était, effectivement tiré de la guède, mais qui est devenu l’indigo à la suite d’un mélange de plusieurs couleurs. L’indigo celui qui vient de la plante “indigotier” est une teinture et non une peinture, en tout cas utilisé seul. Mais il y a de l’indigotine dans la guède !

    Le Lazurite dont tu parles est différente de l’azurite ainsi que tu le précises et le lapis lazuli comprend entre 25 % et 40 % de lazurite.

    L’indigo est bien le premier nom qui a été donné à la couleur tirée de la guède :

     http://fr.wikipedia.org/wiki/Indigo

    Le  pastel est travaillé de manière à fournir plusieurs tons de bleus. La poudre de pastel que tu peux trouver actuellement est utilisée uniquement avec de l’eau.

    C’est pour cela que je dis que l’histoire de la couleur bleue est fascinante !

    Merci de ton assistance  et je conseille aussi d’aller visiter ton article :
    http://princesseaupetitpois.over-blog.com/article-29317822.html

    Bises

    Commentaire par Irène — 29 mars 2011 à 12 h 45 min

  19. Colchique, alors, le bleu pour colorer les savons, c’est une autre histoire et si quelqu’un réunissait toutes les tentatives des savonnières désirant du bleu, je crois que l’on pourrait en faire une anthologie du rire !

    Commentaire par Irène — 29 mars 2011 à 12 h 47 min

  20. Chic on arrive au bleu !! Ma couleur favorite… J’ai hâte de lire les recettes que tu vas nous faire autour de cette couleur !

    Commentaire par Sealeha — 29 mars 2011 à 13 h 19 min

  21. Merci pour toutes ces informations, la galerie de tableau est très intérressante aussi, c’est vrai que le bleu est très présent mais ce n’est vraiment pas une de mes couleurs de prédilection.
    Bises

    Commentaire par Tite Marie — 29 mars 2011 à 19 h 03 min

  22. Sealeha, le produit bleu est fait, il est là :

    http://www.terra-amata.com/akimiti/?p=4948

    Commentaire par Irène — 31 mars 2011 à 21 h 13 min

  23. Tite Marie, il me semble que nos goûts changent parfois  ; j’ai eu ma période bleue, tous mes habits étaient de cette couleur.Celà m’a passé.
    Le bleu, en peinture est intéressant car il est extrêmement riche en nuances et, évidemment, indispensable pour les paysages.

    Commentaire par Irène — 31 mars 2011 à 21 h 16 min

  24. Tu as mis des tableaux de Chagall dans ta galerie, je les adore. C’est vrai que le bleu ouvre facilement sur un univers onirique.
    Je t’embrasse

    Commentaire par Pat — 8 avril 2011 à 15 h 57 min

  25. C’est surtout en pensant à toi, Pat, que j’ai mis les tableaux de Chagall !
    Merci et bises

    Commentaire par Irène — 9 avril 2011 à 16 h 10 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

0,916 Propulsé par WordPress.