Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/5936/trackback

  1. hummmm un parfum bien présent avec ces senteurs , bravooooo

    Commentaire par sonya — 16 août 2011 à 23 h 51 min

  2. Merci !

    Commentaire par Jazz — 17 août 2011 à 3 h 12 min

  3. Un bel écrin pour un parfum (certainement) divin ! A la lecture des composants, on se régale déjà !

    Commentaire par Kat — 17 août 2011 à 8 h 14 min

  4. cela doit être un parfumu bien présent qui ne laisse pas indifférent j’ai ha^te de lire la décription qu’en fera Veneziabelle journée

    Commentaire par Flocréa — 17 août 2011 à 9 h 44 min

  5. Irène, il doit sentir drôlement bon se parfum et moi aussi j’attends la description de Venezia.

    Le flacon est un véritable bijou pour protéger ton magnifique parfum.

    Commentaire par Colchique — 17 août 2011 à 9 h 52 min

  6. me voilà, le nez en bataille… en fait pas trop car ce parfum dégage une harmonie chaude et apaisante. Il me semble qu’il est sur huile. il ne m’évoque ni le fleuri ni le feuillu, il n’est pas “pointu”. j’identifie le poivre presque au début, beaucoup l’encens mais un encens quasi biblique, des notes résineuses, avec un arrière fond  capiteux -la signature Irène en quelque sorte-  plutôt que citronné. Ce n’est pas un parfum de gaminette, où alors celui d’une lolita très orientalisante, avec des yeux noircis de khol et qui veut faire “grande fille”.
    c’est un parfum pour femme du désert, qui garde un minuscule flacon à l’abri, le strict minimum pour ensorceler la nuit tombée quand elle en verse juste quelques gouttes.

    Il est sur mon bureau, et je ne vis pas dans le désert, C’est dommage…

    Commentaire par venezia — 17 août 2011 à 16 h 55 min

  7. Sans l’avoir senti je dirais des épices rondes et chaudes avec pourtant un peu de fraîcheur, ce doit être un oriental épicé boisé fort sympathique.
    On attends la description en effet ! :-)

    Comme je suis toujours assez … pointilleux (qui à dit rabat-joie ? :D) je dirais juste que vous avez mis deux fois le lentisque et puis que je me demande à chaque ligne (ou presque), HE, extrait CO2, absolu, teinture… ?

    Enfin, c’est une suggestion mais je vous conseil d’en faire le test. Essayez de classer vos ingrédients par ordre de déroulement du parfum de tête à fond. Il paraît que tous les pro font comme ça mais en tous cas essayez, vous verrez, ça aide à mieux visualiser son parfum, tant pour soi-même que pour ceux qui lisent la formule.

    (Moi mes feuilles ne sont généralement pas trop volantes à la base mais j’ai le don de choisir des blocs qui partent en brioche prématurément…)

    Commentaire par NezHerbes — 17 août 2011 à 17 h 46 min

  8. Mais ! :O    Entre mon ouverture de la page et mon commentaire voici celui de Venezia ! (J’aurais dû la recharger avant car c’est vrai que j’ai fait autre chose entre temps :s)

    Jolie description en tous cas :-)

    Et j’oubliais, joli flacon en effet. Un peu dans la même veine vous avez aussi ceux là si ça intéresse quelqu’un : http://www.cristaldeprestige.com/flacons_a_parfum-flacons.html

    Commentaire par NezHerbes — 17 août 2011 à 17 h 55 min

  9. Sonya, Jazz, Kat, Flocréa, Colchique, merci de votre visite.

    Commentaire par Irène — 17 août 2011 à 19 h 14 min

  10. Venezia, tu était attendue avec impatience, comme tu as pu le remarquer et je me sens soudain très fière de ce parfum !

    Les ensorceleuses ne vivent pas toutes dans le désert … heureusement !

    Merci très fort à toi.

    Commentaire par Irène — 17 août 2011 à 19 h 16 min

  11. NezHerbes, bonjour et merci de la visite.

    Oh, depuis ce parfum, j’ai fait d’incroyables progrès ! Tout est classé par les trois étages de notes, tout est précis et précisé … mais quand j’ai retrouvé mon brouillon, je n’avais rien indiqué d’autre que ce que j’ai écrit dans l’article. Mea culpa …
    C’est d’ailleurs grâce à Venezia que je me suis disciplinée ! Il est vrai, qu’à l’époque je n’avais pas de blog et que je ne refais jamais la même recette.
    J’ai rectifié pour le lentisque pistachier.

    Merci pour le lien fort intéressant !

    Commentaire par Irène — 17 août 2011 à 19 h 22 min

  12. Quelle belle description pour ce parfum dont tu as bien raison de te sentir fière. À lire la composition, Il me semble bien affirmé, quelque chose de passionné pour des moments privilégiés. La question est : saurais-tu le refaire ? Y changerais-tu quelque chose ?
    En tout cas bravo et merci, j’apprends beaucoup à te lire. Et je te lis beaucoup.

    Commentaire par drian — 17 août 2011 à 21 h 10 min

  13. Oh je viens de lire juste au-dessus que tu ne refais jamais la même “recette” ! Ce sont donc des “pièces uniques” comme des tableaux…

    Commentaire par drian — 17 août 2011 à 21 h 16 min

  14. Bonsoir Drian. Il fait partie de mes cinq premiers parfums … j’ai fait, heureusement, quelques progrès quant à l’écriture de mes formules …
    Oui, je saurais le refaire mais je n’en n’ai pas envie, tout simplement parce que j’ai tant d’autres possibilités à explorer !

    Un parfum est un tout. Si j’avais eu quelque chose à changer, je l’aurais fait sur le moment. Sinon, tu risques de tout “décaler”, de perdre le fil. Est-ce que je m’explique assez bien ?

    Venezia a raison en ce sens que mes parfums ont quand même – ainsi qu’elle le dit – une signature (sauf “un parfum pour vous” qui est différent et qui était très didactique). Et j’aimerais changer cette signature qui doit être inconsciente. Ceci dit, c’est peut- être normal, car aussi différents soient-ils, je sais reconnaître ceux  de Venezia.

    J’essaie de transmettre, comme j’apprends des autres, et comme j’ai reçu. C’est bien là l’important et je suis heureuse que tu trouves certaines réponses ici.

    Commentaire par Irène — 17 août 2011 à 21 h 27 min

  15. Drian, je t’avais répondu entre temps ! Bonne soirée à toi.

    Commentaire par Irène — 17 août 2011 à 21 h 29 min

  16. Bon Irène, vous répondre, comme commentaire ça allait faire un peu trop gros, alors vous trouverez ma réponse du côté de chez moi :D

    Commentaire par NezHerbes — 17 août 2011 à 22 h 43 min

  17. Voilà, le temps de mettre en forme et corriger un peu… c’est en ligne.

    Commentaire par NezHerbes — 17 août 2011 à 23 h 13 min

  18. Je suis allée chez vous , NezHerbes, lire et commenter votre réponse.

    Commentaire par Irène — 18 août 2011 à 13 h 17 min

  19. Superbe composition ! L’HE de baies roses me fait envie depuis pas mal de temps, est-ce que son parfum tient bien ? Sinon, je suis surprise que tu ais réussi à intégrer le lentisque pistachier… Je n’aurais jamais pensé que cette HE puisse trouver sa place dans un parfum ! L’art de la parfumerie a décidément encore beaucoup de secrets pour moi !

    Commentaire par mari-morgane — 18 août 2011 à 21 h 00 min

  20. Je me permets de répondre avant Irène (qui ne manquera certainement pas de donner sa version) car les questions sont faciles (oui sinon je ne réponds pas, pas fou puis paresseux surtout :D)

    Baies roses = note de tête avant tout, elle ne tient pas spécialement bien du coup mais c’est une matière “à rebonds” très intéressante.
    (Celles de Madagascar et Pérou sont assez différentes)

    Le lentisque, c’est un peu la version light du galbanum qu’on utilise abondamment dans les parfums pour un effet de verdure et une pointe d’amertume. Donc oui on peut l’utiliser sans trop de mal même si pure elle est vous titille un peu le maxillaire par son côté herbe amère.

    Commentaire par NezHerbes — 18 août 2011 à 21 h 15 min

  21. Ton parfum doit sentir bien bon.
    Je t’embrasse

    Commentaire par Pat — 19 août 2011 à 21 h 48 min

  22. Merci beaucoup NezHerbes !
    C’est ainsi que nous procédons : les commentaires sont faits pour l’échange et vous êtes largement autant à même capable que moi à ce sujet.

    J’ajouterai, Mari morgane, que la teinture de baies roses est extrêmement facile à faire.

    Commentaire par Irène — 20 août 2011 à 15 h 41 min

  23. Pat, bonjour heureuse de te relire après ton escapade parisienne.
    Je t’embrasse.

    Commentaire par Irène — 20 août 2011 à 15 h 42 min

  24. Il m’enchante toujours autant, on m’a demandé ce que c’était.Mais es-tu sûre qu’il soit sur vodka car il tient  vraiment très bien.

    Commentaire par venezia — 3 novembre 2011 à 19 h 14 min

  25. Oui, Venezia, je suis sûre qu’il est sur vodka.
    Mais je crois qu’il a l’avantage d’avoir longuement muri.
    Oh, mais que je suis contente !

    Commentaire par Irene — 3 novembre 2011 à 19 h 27 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

0,940 Propulsé par WordPress.