Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/6404/trackback

  1. L’odeur doit être divine … il faudra que j’essaye un jour …bisous

    Commentaire par Cannella — 26 octobre 2011 à 14 h 41 min

  2. Cela doit être quelque chose oui ! Bizouilles 

    Commentaire par Mystic — 26 octobre 2011 à 15 h 24 min

  3. waouh, ce doit être superbe!bisous

    Commentaire par Tite Marie — 26 octobre 2011 à 16 h 40 min

  4. Une très belle formule, Irène!

    Commentaire par Roos — 26 octobre 2011 à 17 h 17 min

  5. je suis sure que tu as fait une merveille de plusbravo à toi

    Commentaire par Flocréa — 26 octobre 2011 à 17 h 23 min

  6. Ce doit être élégant en effet, très jolie la nouvelle déco du blog que je découvre avec un peu de retard.

    Commentaire par NezHerbes — 26 octobre 2011 à 20 h 14 min

  7. Oh ! Oh ! mais que voilà une belle formule, toute en sensualité et élégance ! avec juste ce qu’il faut d’oriental, pour le mystère… En ce moment, à Rome, si on veut sortir de chez soi il vaut mieux troquer la jupette et le stiletto contre une barque, un cotten et des bottes en caoutchouc tant les pluies sont diluviennes certains jours ! Dans ces cas là, il ne reste en effet plus qu’à s’asperger d’une fragrance voluptueuse pour se convaincre qu’on est encore une “nana” et pas la cousine à Moïse sauvé des eaux !Tu es toujours une grande fée de la parfumerie, Ileno-San et j’incline bien bas mon imper dégoulinant en m’excusant pour l’énorme flaque d’eau.Bises

    Commentaire par lolitarose — 26 octobre 2011 à 20 h 19 min

  8. Irène, ce parfum doit sentir divinement bon et c’est un régal de lire tes formules avec des senteurs merveilleuses.

    Commentaire par Colchique — 27 octobre 2011 à 11 h 51 min

  9. Bravo pour cette composition. Nous l’avons pesée au laboratoire, et le rendu est très intéressant. Elle est équilibrée, sensuelle, et bien construite.Si vous recherchez des matières premières rares, n’hésitez pas à nous solliciter. C’est avec plaisir que nous vous fournirons ce dont vous avez besoin pour vous aider dans vos créations.Bien à vous,L’équipe FRAGRANCE CREATION

    Commentaire par Frédéric POITOU — 27 octobre 2011 à 13 h 34 min

  10. Bien sûr, Cannella, il faudra que tu te lances un jour.
    Tu commences simplement et cela ira tout seul ! Bises

    Commentaire par Irene — 27 octobre 2011 à 13 h 46 min

  11. Mystic, mon chef de tribu aime alors, s’il aime … Il est assez difficile dans ce domaine.
    Bises à toi.

    Commentaire par Irene — 27 octobre 2011 à 13 h 47 min

  12. Tite Marie, c’est très difficile de juger soi même son propre parfum … Bises

    Commentaire par Irene — 27 octobre 2011 à 13 h 47 min

  13. Merci Roos !

    Commentaire par Irene — 27 octobre 2011 à 13 h 48 min

  14. Flocréa, j’adore faire des parfums. Là, j’ai essayé de laisser un peu de côté mes ingrédients habituels. Sauf l’encens !

    Commentaire par Irene — 27 octobre 2011 à 13 h 49 min

  15. Bonjour NezHerbes, heureuse de vous lire et je sais que vous savez juger un parfum même de” loin”.
    Merci pour le compliment pour le nouveau blog. Certaines ont du mal à s’habituer.
    C’est difficile de personnaliser son blog … plus que de créer un parfum !

    Commentaire par Irene — 27 octobre 2011 à 13 h 51 min

  16. Bon, alors te revoilà redevenue Lolita San et tu le resteras !
    Rome n’est pourtant pas Venise mais on peut douter de tout maintenant.
    Tanti baci.

    Commentaire par Irene — 27 octobre 2011 à 13 h 53 min

  17. Merci Colchique. Bon, je ne te dirais pas qu’il ne me plaît pas mais c’est tellement personnel un parfum …

    Commentaire par Irene — 27 octobre 2011 à 13 h 54 min

  18. Alors là, vous me faites plaisir et en même temps je suis confuse !
    Mais merci d’avoir pris cette peine pour envoyer un commentaire circonstancié.
    J’ai vu votre site. Il est très intéressant.

    Commentaire par Irene — 27 octobre 2011 à 13 h 56 min

  19. Je suis sûre que ta composition doit être magnifique,comme d’habitude. Bravo!

    Commentaire par lys blanc — 27 octobre 2011 à 20 h 43 min

  20. Merci Lys blanc !

    Commentaire par Irene — 28 octobre 2011 à 16 h 37 min

  21. oh la la comme ce parfum doit être divin bravo

    Commentaire par wistiti — 28 octobre 2011 à 20 h 28 min

  22. Ce n’est pas de la mauvaise volonté de ma part, mais pour l’instant, je m’inonde du parfum  à l ‘encens  que j’adore. Je promets de lui faire une – petite- infidélité et de sniffer de très près stiletto.

    Commentaire par venezia — 29 octobre 2011 à 19 h 06 min

  23. Moi, aussi, je viens juste te faire un gros baiser et dire comme l’écrin de ce précieux est en lui même une bien belle ode à la sensualité, sexy, piquante comme notre lolistiletta.
    J’ai regardé la composition et tu as su marier, à merveille ce qui est dit “pyramide olfactive”.
    Je n’y goûte pas encore car c’est de ta faute, ta belle faute : Je me love très félinement dans la chantilly crème fraiche.
    Peut être devrais je alors comme Marylyn, dormir avec le sensuel  “Stiletto”Tiens, je vais le faire cette nuit
    Bises amie

    Commentaire par mlk — 30 octobre 2011 à 10 h 15 min

  24. Merci Wistiti.

    Commentaire par Irene — 30 octobre 2011 à 12 h 01 min

  25. Mais je suis très honorée Venezia que tu aimes tant le “parfum nommé encens”.
    Le moule est cassé, alors profite. Stiletto a tout son temps pour attendre ton verdict !

    Commentaire par Irene — 30 octobre 2011 à 12 h 07 min

  26. Oui, oui, ma parigote. Revêts toi une nuit de “Stiletto” mais … tu sais qu’il ne faut rien porter d’autre si tu veux jouer ta Marilyn !
    Et tu me diras … tout !
    Douces bises

    Commentaire par Irene — 30 octobre 2011 à 12 h 08 min

  27. Ton parfum doit être riche et envoutant, je suis toujours admirative de tes innombrables créationsJe t’embrasse

    Commentaire par Pat — 30 octobre 2011 à 20 h 58 min

  28. Bonsoir Irène. Quelle fascinante liste d’invités il y a là. Je viens de succomber à un coup de foudre pour cette si magique teinture d’ambre que Michèle a mis dans un baume qu’elle a  fait et dont j’ai eu un petit pot. Cette teinture d’ambre gris que tu as faite, m’a bouleversée ! Je t’en remercie. C’est une réminiscence très archaïque pour moi et qui parle à mon âme. L’inspiration olfactive qui t’habite me touche et me stimule. La palette est si vaste de possibles à unir. Dis-moi Irène qu’est-ce qui t’inspire un parfum ? Pour chaque parfum cela doit être différent peut-être ?En amitié.

    Commentaire par marie — 31 octobre 2011 à 23 h 13 min

  29. Pat, tu le testeras lors de ta prochaine visite …
    Je t’embrasse.

    Commentaire par Irene — 1 novembre 2011 à 10 h 25 min

  30. Tout d’abord Marie, je suis très heureuse de te souhaiter la bienvenue chez moi.
    Tout ce que j’ai lu de toi m’a enchantée …

    Ta question mériterait presque un article … En ce qui me concerne, un parfum n’est pas anodin. Je ne me parfume pas de façon désinvolte, en fait je m’enveloppe des offrandes de la nature qui jouent sur tous les plans de mon être.

    Je peux créer un parfum inspirée par une personne, une idée, une émotion, la vue d’un paysage, d’un ciel. Je sais, au départ, ce que je désire obtenir mais le reste est très instinctif.
    En t’écrivant, je me rend compte que j’ai les mêmes sources d’inspiration que pour les tableaux …

    Je souhaite, espère, retrouver, dans un parfum, la quintessence et du Ciel et de la Terre. Cela peut paraître grandiloquent ainsi écrit mais c’est juste, humblement, cela.

    Bien amicalement Marie.

    Commentaire par Irene — 1 novembre 2011 à 10 h 49 min

  31. me privant d’encens, j’ai fait un premier test ce matin et je trouve un parfum… d’œillet qui arrive d’abord! (la note poivrée de l’œillet?). C’est un parfum très parisien, un peu moins capiteux que tes créations habituelles, je dirais plus cérébral, même si je ne retrouve pas trop ça en regardant la formule qui fait comme d’habitude chez toi la part belle aux résines et aux fleurs blanches. Je le trouve très “féminin urbain” et élégant.  Une belle réussite. Je suis donc allée faire des comparaisons avec tes autres formules. pour voir … ce que tu n’avais pas mis: pas de davana qui fruite beaucoup, pas de tubéreuse non plus. Je me demande ce que sent l’absolue de feuilles de géranium, il me semble que c’est la première fois que je le vois dans un de tes parfums. Je reviendrai mettre d’autres commentaires quand j’aurai progressé dans mes “séances sniff”

    Commentaire par venezia — 1 novembre 2011 à 11 h 32 min

  32. Oui ! cet esprit créatif qui se met à disposition de l’inspiration, et c’est pas peu dire pour un parfum. Dans cette disponibilité, cette vacance, le réceptif s’ouvre à la création et nous sommes le lieu où s’unissent le ciel et la terre et ou s’enfante la quintessence que tu décris. Tout est question d’écoute et de disponibilité. Sans personne pour intervenir, mais en laissant faire. Les Taoïstes décrivent si bien cela. Et bien sûr cela s’applique à toutes créations artistiques. Lorsque la personne n’est pas présente alors l’œuvre créé pointe vers cet invisible dont elle à surgit et c’est ainsi qu’une œuvre d’art authentique peu nous éveiller à notre nature profonde. Et au fond n’est-ce pas cela qui nous inspire la moindre création ? Ce désir premier de faire retour au soi ? Et bien sûr que tu le dis humblement, car ce que tu exprimes là est l’unique désir à retenir. Continuons donc à témoigner de cette beauté créatrice d’infinie et de plénitude, par notre élan à faire du beau  et laissons nous ravir par l’insaisissable.  Les mots n’étant pas ce qu’ils décrivent il est toujours difficile de parler de l’intemporel. Mais la voie du parfum quand on la pratique comme tu essais de le faire nous donne à respirer cet absolu.    En amitié……….

    Commentaire par marie — 1 novembre 2011 à 13 h 02 min

  33. Je découvre ton blog avec un immense plaisir ; )

    Commentaire par Séverine les folies du savon — 1 novembre 2011 à 15 h 30 min

  34. Bienvenue ici Séverine et merci !

    Commentaire par Irene — 1 novembre 2011 à 15 h 54 min

  35. Marie, tu as bien exprimé ce ressenti, ce désir qui peut se retrouver dans le simple fait d’une tarte réalisée avec amour pour les siens, ou d’une chemise bien repassée.
    Cela, c’est un Lama bouddhiste qui me l’a expliqué …
    Bien amicalement.

    Commentaire par Irene — 1 novembre 2011 à 16 h 00 min

  36. Merci Venezia de l’infidélité faite à “Encens” pour donner ton ressenti concernant Stiletto.
    Ou j’ai réussi, en ce sens que tu ressens bien ce que j’ai désiré faire et que tu désignes par “féminin urbain”.

    Mais, c’est étrange, tu es la deuxième personne qui remarque que je n’ai pas mis de Davana …
    Finalement, cela vaut mieux car il ne faut pas que j’attrape des “tics” dans la compositions de mes parfums …
    D’autant plus qu’il est désormais absolument certain que je ne saurai composer un parfum … sans encens !

    J’irai rechercher, dans les profondeurs de mes placards que je suis en train de ranger une énième fois. l’absolu de feuille de géranium pour t’en décrire l’odeur.
    Je ne l’avais jamais utilisée mais cela se mariait bien avec la teinture de ma parigote qui en avait mis dans sa teinture.

    Merci Princesse.

    Commentaire par Irene — 1 novembre 2011 à 16 h 07 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

0,922 Propulsé par WordPress.