Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/8868/trackback

  1. c'est toi qui ecrit ces merveilles irène!!

     

    gros bisous

    Alex

     

    Commentaire par ambre1501 — 2 août 2012 à 20 h 12 min

  2. Irène, merci beaucoup pour la suite de l'histoire très agréable à lire de Burgha.


    Ça me fait un bien fou de contempler ces superbes images rafraîchissantes.

    Commentaire par Colchique — 2 août 2012 à 21 h 01 min

  3. J'aime beaucoup l'histoire de Petite Fée, je trouve que c'est très touchant et plein d'émotion.

    Tu as décidément tous les talents.

    Je t'embrasse

    Commentaire par Pat — 3 août 2012 à 10 h 00 min

  4. Petite Fée grandit au fil de ses rencontres…..et j'aime l'accompagner dans son cheminement 

    merci Irène pour ce joli conte …..

    très bon week end

    Commentaire par Flocréa — 3 août 2012 à 15 h 51 min

  5. Merci Irène pour ce conte, heureuse de retrouver petite fée, grandir n'est pas facile et il faut faire des choix, hâte de lire la suite.

    Je t'embrase.

    Commentaire par Tite Marie — 3 août 2012 à 16 h 55 min

  6. Tu sais à merveille, parsemer nos chemins de petits cailloux emplis de sagesse

    J'y trouve pour ma part, comme un écho, à ce qui nous chamboule toutes

    Tous les enfants et les adultes qui ont gardé l'âme, l'envie d'écouter des histoires, des contes, y puiseront, une lueur nouvelle

    L'amour, n'a nulle crainte, c'est sain et bon de nous le rappeler

    La vie, et les chemins tortueux, que l'on est tenté de prendre, nous le font si vite oublier

    J'aime, que tu sois, cette conteuse, qui nous prend si tendrement par la main pour retrouver la lumière

    Je pense, que les "errantes" de soi même y puiseront apaisement et confiance en l'amour qui ne veut rien, seul la confiance

    Bises mon amie

    Commentaire par mlk — 5 août 2012 à 10 h 35 min

  7. Coucou Ambre, tu sais ce sont juste de petits contes … Pour vous évader et moi avec.

    Chacun, chacune y met son ressenti …

    Bisous

    Commentaire par Irene — 5 août 2012 à 10 h 52 min

  8. Merci Colchique. Je ne savais pas moi même quand j'ai commencé où cela me mènerait …

    Commentaire par Irene — 5 août 2012 à 10 h 53 min

  9. Merci Pat.

    Tu es toujours tellement indulgente avec moi !

    Je t'embrasse

    Commentaire par Irene — 5 août 2012 à 10 h 55 min

  10. Oui, Flocréa, elle grandit … Et ses responsabilités grandissent avec elle.

    J'aimerais réunir les qualités, les spiritualités de tous les personnages de ce conte afin de parvenir à la sérénité qui est – pour moi – un idéal à atteindre. Bon dimanche.

    Commentaire par Irene — 5 août 2012 à 12 h 45 min

  11. C'est juste, Tite Marie, quand on est très jeune, on veut avoir 18 ans, être libre … Comme l'on dit, si jeunesse savait, si vieillesse pouvait … Bises à toi

    Commentaire par Irene — 5 août 2012 à 12 h 47 min

  12. Très sympa ton conte. J'aimerais avoir une telle imagination.

    Commentaire par Lucie — 6 août 2012 à 8 h 27 min

  13. Merci ma Parigote, si lucide, pour ces belles phrases.

    J’aime beaucoup les contes qui, en réalité, ne sont pas destinés aux enfants n’est-ce-pas … J’aime retourner dans cet état d’esprit où l’on apprend de jolie façon. Et, dans le tourbillon de nos vies, retrouver des sagesses premières.

    Nous avons besoin de lumière, c’est vrai. Et de nous rappeler de nos avants triomphants et sereins, de comprendre que nous pouvons nous régénérer. Et nous apporter à nous mêmes et à nos autres.

    Et, avant tout, toutes les spiritualités le disent, et la raison également, “sans l’amour …”.

    Bises amie mienne.

    Commentaire par Irene — 6 août 2012 à 13 h 05 min

  14. Merci Lucie. Je crois que lorsque l'on peint, on  raconte également une histoire …

    Commentaire par Irene — 6 août 2012 à 14 h 52 min

  15. Je suis venue lire ton conte plusieurs fois pour essayer de mieux comprendre ce que tu suggérais… c'est le propre des vrais contes d'être assez mystérieux pour ne pas livrer tout de suite tous leurs secrets…

     

    je reviendrai… bises

     

    Commentaire par venezia — 8 août 2012 à 10 h 44 min

  16. Il est vrai Venezia, qu'un conte se lit très souvent à travers le prisme de nos propres expériences. Il s'écrit souvent, aussi, à des moments ou des faits  nous interrogent.

    Bises de Genève, très chaude …

    Commentaire par Irene — 9 août 2012 à 9 h 26 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

0,897 Propulsé par WordPress.