Akimiti

Commentaires

Flux RSS des commentaires de cet article.

L’adresse web pour faire un rétrolien sur cet article est : http://www.terra-amata.com/akimiti/archives/9985/trackback

  1. Belle recette raffinée !

    J'ai très envie de la reproduire mais ou puis-je trouver l'huile d'écume des prés..rien que le nom fait rêver ! Merci.

    Commentaire par Patricia — 25 avril 2014 à 18 h 31 min

  2. Merci beaucoup Irène pour ce savon que je vais m'empresser de copier car j'ai déjà la brosse.

    Il ne me manque que l'écume des prés que je remplacerai par une huile équivalente. Ce sera mon prochain savon tellement j'ai hâte de tester cette formule.

    Et j'aime beaucoup l'idée  de couler le savon dans un joli contenant.

    Quel est le poids de ton savon ?

    Commentaire par gingembre — 25 avril 2014 à 18 h 48 min

  3. quelle belle formule qui ne demande qu'à etre reproduite à l'identique,je ne possède pas non plus l'huile d'écume des prés,par quelle huile pourrais-je la remplacer? Merci beaucoup Akimiti pour ce très beau partage

    Commentaire par Pénélope — 25 avril 2014 à 19 h 15 min

  4. Chère Irène,

    Quelle merveilleuse recette et tellement bien mise en valeur, comme toujours. Pour une fois que j'ai tous les ingrédients, je retenterais bien cette version "féminine" . La trace est-elle aussi fulgurante que le crémeux de rasage ? 

     

    Alyana n'a pourvoyeuse de chinchillas ^_^ 

    Commentaire par Alyana — 25 avril 2014 à 19 h 32 min

  5. ohhh la texture est incroyable et sur la peau cela doit être très agréable…. c'est une nouvelle fois une très belle recette

    un très bon week end 

    bises

    Commentaire par Flocréa — 25 avril 2014 à 20 h 31 min

  6. Irène, merci beaucoup pour cette très belle recette !

    Magnifique savon ! Bravo !

    Je trouve excellent d'avoir coulé ton savon dans un joli récipient pour  l'utiliser avec la brosse chinchilla.

    Commentaire par Colchique — 25 avril 2014 à 20 h 51 min

  7. A femme qui veut faire plaisir rien ne résiste et surtout pas l'élégance et l'intelligence de cette magnifique conception

    Toujours ta touche divanesque ma chère Coco Irénée.

    Quand tu dis trace fulgurante, est ce figeage intempestif?

    J'ai dans l'idée de faire le créméux pour homme et je pense revenir te copiter.

    Je ne pratique pas toutes ces gestuelles, mais j'apprécie la beauté du geste ,  l'objet magnifié, et la douceur confortable.

    Non, je ne suis pas encore couchée, et douces bises amie

    Commentaire par mlk — 25 avril 2014 à 22 h 25 min

  8. Oh là,  là ! Irène tu m'épateras toujours. Quelle superbe recette, pleine de bonnes choses et si bien élaborée. Bravo… Mais jamais je ne m'y hasarderai :(  Bisous.

    Commentaire par Mémette — 25 avril 2014 à 23 h 10 min

  9. Merci Patricia :-)

    Les fournisseurs tels que Bilby ou Ma cosmetoperso paraissent en rupture de stock pour l'huile d'écume des près, que l'on trouve sous le nom de meadowfoam outre Atlantique, son véritable nom botanique étant  Limanthès alba seed oil mais il y en a ICI et chez Zinette sites sur lesquels les indications de cette huile sont précisées. Dans le cas de ce savon je l'ai utilisée en fonction de son pouvoir "condition" de la peau.

    C'est vraiment une très belle huile que j'aime à intégrer dans mes formulations cosmétiques. Elle est également peu sensible à l'oxydation.

    Je vous donne quand même un lien sur le site Ingrédients Ingredients to die for.

    Commentaire par Irene — 26 avril 2014 à 9 h 30 min

  10. Bonjour Gingembre (n'oublie pas de m'envoyer ton adresse).

    Si tu as déjà la brosse, c'est parfait !

    Je pense que, dans cette formule, tu peux remplacer l'huile d'écume des près par l'huile d'amande douce, davantage d'argan, de l'huile de noyaux d'abricot, de l'huile de marula.:-)

    Commentaire par Irene — 26 avril 2014 à 9 h 34 min

  11. Heureuse de vous lire Pénélope. Sur ma réponse à Gimgembre, vous trouverez le nom des huiles que vous pourriez utiliser en remplacement de celle d'écume des prés :-)

    Commentaire par Irene — 26 avril 2014 à 9 h 35 min

  12. Non, Alyana, la trace n'est pas aussi difficile à maîtriser que sur la formule du bol crémeux de rasage.

    Saponifie à 40 degrés environ, et garde de l'eau chaude dans ton évier si nécessaire pour y mettre ton batch. Mais j'ai pu tranquillement  remplir tous mes bols. La trace vient vite, il ne faut pas utiliser de mixer mais c'est gérable :-)

    C'est en raison de l'exigence de la précédente recette que j'ai formulée celle-ci afin qu'elle soit accessible.

    Commentaire par Irene — 26 avril 2014 à 9 h 40 min

  13. Merci Flo, Bon week end à toi également et bises.

    Commentaire par Irene — 26 avril 2014 à 9 h 41 min

  14. Bonjour Colchique. En fait, ce savon a été fait en fonction de la brosse ! Il me fallait une belle excuse !

    N'oublie pas de m'envoyer ton adresse :-)

    Commentaire par Irene — 26 avril 2014 à 9 h 42 min

  15. Comme tu peux le constater, ma chère Parigote, j'ai ajouté ce matin une photo pour toi. C'est plus clair maintenant j'espère :-)

    Non, il n'y a pas de figeage intempestif, juste une trace qui vient rapidement mais qui est gérable puisque j'ai pu remplir tous mes bols et il y en avait pas mal …

    Douces bises

    Commentaire par Irene — 26 avril 2014 à 9 h 44 min

  16. Mémette, tu me fais toujours tellement plaisir avec tes gentils commentaires ! Merci.

    Je ne vois pas pourquoi tu n'essaierai pas …

    Bises

    Commentaire par Irene — 26 avril 2014 à 9 h 46 min

  17. Merci Irène pour ta réponse !

    En effet, je n'ai pas trouvé d'équivalent, en termes d'indice de saponification, de l'HV d'écume des prés :)

    Commentaire par gingembre — 26 avril 2014 à 10 h 48 min

  18. Ahhh , c'est exactement le principe dont je révais ayant adopté cette brosse depuis deux ans en remplacement de tous les principes de type gommage , bien trop agressif pour ma peau de papier . Ces derniers mois , j'ai testé plusieurs formules pour le visage mais je n'avais pas encore osé un contenant pensant que le savon , en séchant , se rétracterait , n'adhérant plus au parois … donc merci beaucoup  pour cette démonstration du contraire!!!! 

    J'adore ce petit rituel et sa gestuelle même si ma peau ne l'accepte au mieux qu'un jour sur trois .

    Commentaire par Eve-Emmanuelle — 26 avril 2014 à 11 h 47 min

  19. Merci beaucoup pour ta réponse, je garde l'astuce de l'eau chaude, suite à ton expérience, je n'avais pas utilisé de mixer, mais j'avais vraiment été surprise par la fulgurance de la trace, même en travaillant à 40°. Chez moi le résultat visuel était désespérant,  mais le crémeux et la douceur, m'avaient fait oublier leur l'aideur  ^_^ 

    Très beau weekend à toi

    Commentaire par Alyana — 26 avril 2014 à 11 h 48 min

  20. Oh Irène, j'adore mais j'adore!

    Que c'est raffiné ce tampon doré et la touche de délicatesse que ça évoque de se caresser le visage avec la brosse. Je trouve d'ailleurs que nous n'avons pas en tant que femmes, ces gestes qu'ont les hommes qui travailllent longuement leur peau au blaireau avant de se raser.

    En observant mon époux qui se rase ainsi, je comprend que c'est un rituel important, très doux qui prépare ensuite le rasage assez agressif en soi.

     

    J'adore vraiment et tu sais ce que j'apprécie encore plus? La seule huile de géranium pour parfumer.

    Trop beau et magistral!

    Commentaire par michele — 26 avril 2014 à 16 h 40 min

  21. Très jolie formule! La mousse semble tellement crémeuse!

    Commentaire par julie — 26 avril 2014 à 19 h 10 min

  22. Ma chère sirène,

    Quelle magnifique réalisation!

    Quand tu écris "j'ai mis toutes les poudres dans les huiles tièdes", cela signifie-t-il que tu ne les as pas diluées au préalable? Et pourtant, ta pate semble si lisse, sans petits points, ce qui est souvent le cas quand on ajoute directement des poudres.

    Autre question au sujet de l'acide stéarique, qui fige vite dès que la température redescend (or tu en as 9,5%): tu l'as gardée au chaud à part jusqu'au  derneir moment?

    Le dessin de ton "aum" doré est particulièrement réussi: tu l'as dessiné à main levée ou ou pochoir?

    Je trouve géniale cette idée de "savon au bol" pour femme… Cela incite à un temps pour soi … tout en soie, au vu de ta formule.

    bises admiratives

    Commentaire par venezia — 27 avril 2014 à 6 h 57 min

  23. Bienvenue Eve-Emmanuelle :-)

    Je ne dirai pas que l'on puisse utiliser chaque jour du savon pour le nettoyage de son visage, car cela dépend de la peau de chacun/e. Mais quand je vois le résultat de l'utilisation du savon par tous les membres de ma famille pour la douche, je sais que c'est un très bon produit. Je parle, évidemment, des savons faits maison.

    Le savon ne se rétracte pas en pot, et – de plus – j'ai surgraissé celui ci à 10 %.

     

    Commentaire par Irene — 28 avril 2014 à 12 h 46 min

  24. Alyana, surtout quand j'ai plusieurs batchs, – pour des savons avec des couches par exemple – je garde toujours l'évier plein d'eau chaude :-)

    Belle semaine.

    Commentaire par Irene — 28 avril 2014 à 12 h 49 min

  25. Ma chère Michèle, je suis infiniment heureuse que celle dont j'ai tant appris soit fière de moi :-)

    J'aime beaucoup le moment du démaquillage, du nettoyage du visage. C'est peut-être la seule occasion où je prends un peu de temps, en conscience, pour m'occuper de moi. Comme pour enlever la fatigue et tout le reste de la journée.

    Et avec ce genre de brosse et de savon, c'est un plaisir décuplé.

    Je savais que je ne mettrai qu'une seule huile essentielle dedans et le géranium – qui en plus tient parfaitement bien – m'a paru tout indiqué …

    Je t'embrasse :-)

     

    Commentaire par Irene — 28 avril 2014 à 12 h 54 min

  26. Bonjour Julie ! Merci de ta visite. En effet, ce produit est très crémeux.

    Belle journée :-)

    Commentaire par Irene — 28 avril 2014 à 12 h 55 min

  27. Coucou ma Princesse,

    En effet, je mets toutes les poudres dans les huiles tièdes. Quand il y en a beaucoup, comme ici, c'est toujours ce que je fais. En revanche, je mixe ce qui nécessite d'attendre que tout soit redevenu calme, et qu'il n'y ait plus de "bulles".

    Là, je me suis contentée de mélanger avec ma grande cuillère magique et j'ai vu que tout allait bien. En effet, en surface en tout cas, il n'y à pas de point. Je n'aurais pas osé ne pas utiliser le mixer avec un savon à découper en tranches mais là, même s'il y en avait dans le bol, cela serait moins embêtant.

    Pour l'acide stéarique, je l'ai fait fondre en même temps que le beurre de cacao. Et comme j'ai une plaque qui est toujours à 50 degrés, j'ai ensuite rajouté les autres huiles et ainsi que je l'ai écrit j'ai saponifié à 40 degrés.

    Pour le "Aum", j'ai un tampon et j'ai fait plusieurs essais décourageants. Jusqu'au moment où je me suis contentée de verser du mica doré bien à plat sur une feuille. J'ai appuyé mon tampon sur le mica – à sec – j'ai secoué pour faire tomber le surplus éventuel et j'ai tamponné. Il y a eu quelques manques – très peu – et là, j'ai repassé avec un pinceau chargé de mica légèrement dilué dans l'eau.

    Je suis contente que tu aimes :-). Oui, prendre un peu de temps pour nous, surtout ne pas oublier …

    Bises :-)

    Commentaire par Irene — 28 avril 2014 à 13 h 04 min

  28. Ton savon m'intéresse beaucoup du fait de certains actifs que tu as utilisé car je souhaite moi aussi formuler un savon pour le visage, demandé par une amie qui se lance doucement en savonnerie :)
    Pourrais-tu m'expliquer les bienfaits de l'acide stéarique stp ? Je n'ai jamais osé tester n'en connaissant pas les attraits.
    J'utilise le savon pour mon visage depuis très peu de temps et avec parcimonie, en ne choicissant que des savons particulièrement doux. Penses-tu que le lithothama conviendrait à ma peau sèche et fragile ?

    Commentaire par Lils — 28 avril 2014 à 14 h 00 min

  29. Alors là, c'est incroyable ton explication pour le aum. Figures-toi que tout récemment, j'ai fait la même chose mais inversé, si je puis dire.  Je m'explique: Mlk a réalisé un très joli dessin en relief sur la base d'un savon qu'elle m'a montré. Elle l'a fait grâce à un pochoir à henné. J'en ai donc acheté un, mais je n'ai absolument pas réussi à obtenir quoique ce soit, je pense que ma pate était trop dure.  J'ai alors eu l'idée de poser simplement le pochoir sur un savon (plat)… et te tamponner avec du mica : magnifiques dessins sans aucun effort. C'est aussi fragile au toucher qu'une aile de papillon, il faut emballer tout de suite… mais c'est très joli. Je retiens aussi ta techique car je trouve le résultat particulièrement gracieux.

    Commentaire par venezia — 28 avril 2014 à 14 h 12 min

  30. C'est évidemment, une bonne technique et je comprends que cette façon de faire soit très volatile. Il n'y a d'ailleurs pas le choix …

    Il est vrai que, dans le cas de mon "Aum", c'est tamponné, donc cela tient bien et n'est pas fragile.

    Mais les ailes de papillon ont leur magie ma chère Princesse :-)

    Commentaire par Irene — 28 avril 2014 à 15 h 21 min

  31. Lils, il n'y a aucun ingrédient en savonnerie qui puisse t'apporter le crémeux de l'acide stéarique. Tu peux d'ailleurs le constater si tu vas sur The Soapcalc. C'est sa seule mais très importante qualité en savonnerie. En contre partie, il a un INS très élevé (246) mais que tu peux facilement compenser, évidemment, avec de très belles huiles qui ont souvent un INS très bas.  Il est soluble à 70 degrés, ce qui est élevé et nécessite donc une saponification que j'effectue, personnellement à 40 %, en veillant à avoir un bac d'eau chaude à ma disposition pour que le batch ne refroidisse pas.

    Tu es assez rodée pour te permettre ce genre d'exercice …

    Tu peux utiliser le lithotame mais l'argile  blanche  convient très bien également pour les peaux sèches. Tu as également la spiruline, mais l'odeur n'est pas toujours très plaisante. Je pense que tu pourrais jouer avec les macérâts, non seulement de calendula comme je l'ai fait, mais également de camomille. :-)

     

    Commentaire par Irene — 28 avril 2014 à 15 h 41 min

  32. Ma douce Irène que dire…. en lisant la liste des huiles j’ai craqué, les ajouts que de douceur. Et ce visuel si sophistiqué avec le magnifique symbole du OHM j’adore. Je suis touchée par cette beauté pure et pourtant si simple. Comme d’habitude tu es la virtuose de la beauté. Tes mains sont de vrais magiciennes :-)
    Tel une flèche de cupidon ton savon me touche profondément <3
    Merci

    Commentaire par Kayacaramel — 28 avril 2014 à 20 h 34 min

  33. Coucou Irène,

    S'il te plaît, peux-tu demander à ton mari d'essayer ta Tosowong pour se raser, car j'aimerais savoir s'il trouve plus doux son blaireau ou ta Tosowong.

    J'espère que ton mari sera d'accord pour essayer ta Tosowong, afin que tu puisses me donner son avis.

    Commentaire par Colchique — 29 avril 2014 à 11 h 22 min

  34. Je reviens sur la remarque de Venezia à propos de la volatilité des micas. Pourrait-on vaporiser de la laque au bout de quelques jours pour fixer les poudres?

     

    J'ai vu son savon tamponné ainsi (et même que je n'en ai pas eu de celui là moâ) qui est sublime. En plus  ses couleurs sombres lui vont superbement bien. Venezia j'espère que tu l'as en photo et qu'on pourra bientot lire son histoire ;)

     

    Irène, j'ai regardé à nouveau ton savon.

    Commentaire par michele — 29 avril 2014 à 14 h 18 min

  35. Merci Kaya, c'est vraiment gentil à toi :-)

    Commentaire par Irene — 29 avril 2014 à 14 h 57 min

  36. Colchique, mon mari a regardé la brosse d'un oeil bizarre, l'a passée sur ses joues et a dit que finalement, il l'essaiera demain quand il se rasera. Il craint, dit-il que les poils soient trop doux et pas assez longs. Mais te voilà obligée d'attendre demain pour avoir ta réponse :-)

    Commentaire par Irene — 29 avril 2014 à 14 h 59 min

  37. Michèle, concernant ce savon, il n'y a aucun problème : certes les micas étaient secs mais lorsque j'ai tamponné en creux,  ils se sont quand même "incrustés" dans le savon et ne sont pas volatiles.

    Dans le cas du savon de Venezia – dont nous attendons évidemment avec impatience l'histoire et la photo, sans compter celui de ma Parigote qui décore ses savons au henné en cachette – effectivement, l'astuce de la laque pourait être vraiment excellente. En attendant, j'ai quand même "laqué" un de mes tampons et en posant mon doigt sur le mica, il n'y avait aucun dépôt de mica. Il reste à notre Princesse à tester sur l'un de ses savon.  Un brevet à déposer Michèle :-)

    Bises

    Commentaire par Irene — 29 avril 2014 à 15 h 05 min

  38. Irène, merci beaucoup ! Oui, j'attends ton retour sur l'avis de ton mari sur cette brosse Tosowong. ;)

    Commentaire par Colchique — 29 avril 2014 à 16 h 52 min

  39. Colchique, mon mari m'a dit qu'un homme peut très bien se servir de la brosse tosoowong pour se raser. Evidemment, il a l'habitude de son blaireau mais il estime que ce n'est pas un problème. Ce que moi je considère un éventuel problème – car je l'ai regardé utiliser la brosse – c'est que cette pauvre brosse risque bien de s'abîmer rapidement …

     

     

    Commentaire par Irene — 30 avril 2014 à 9 h 37 min

  40. Irène, merci beaucoup pour ta réponse.

     

    Vivement qu'on puisse trouver cette brosse Tosowong un peu partout et même dans les supermarchés.

    Commentaire par Colchique — 30 avril 2014 à 11 h 48 min

  41. Avec plaisir Colchique :-)

    Commentaire par Irene — 1 mai 2014 à 11 h 59 min

  42. C'est en recevant de tels présents que je comprends pour quoi certaines personnes ne veulent pas utiliser les savons.

    Pour pouvoir le cntempler longtemps, il va falloir résister à y faire passer la brosse chinchilla. C'est un très bel objet, dont l'écrin sobre contraste admirablement bien avec le doré des micas.

     

    Magnifque Irène, très belle création que je vais regarder encore un peu avant de le mettre en service. Bravo et merci!

    Commentaire par michele — 23 juillet 2014 à 14 h 00 min

  43. Irène, quelle merveille ce savon que tu m'as fait cadeau !

    J'utilise ton savon avec ma brosse Tosowong tous les matins et j'en suis extrêmement contente.

    Merci beaucoup pour ce cadeau d'exception aussi magnifique qu'efficace.

    Je t'embrasse très très fort.

    Michele, tu sais faire des savons et tu pourras sans problème reproduire la recette d'Irène, donc ne te prives pas de la très grande chance de pouvoir utiliser ce savon..

    Je pense que si les hommes qui utilisent le blaireau essayent la Tosowong, ils ne vont plus vouloir de leur blaireau. ;)

    Alyana a raison d'appeler brosse chinchilla la Tosowong.

    Commentaire par Colchique — 4 août 2014 à 7 h 35 min

  44. Merci beaucoup Michèle, grosses bises à toi :-)

    Commentaire par Irene — 4 août 2014 à 9 h 31 min

  45. Merci pour ton retour Colchique, je suis très heureuse que tu apprécies ce savon.

    Je t'embrasse.

    Commentaire par Irene — 4 août 2014 à 9 h 33 min

  46. J'ai eu le bonheur de tester ce superbe savon.

    Il est si beau que j'ai voulu également le garder pour ne pas l'abîmer. Mais devant cette promesse de douceur,  j'ai craqué :)

    Avec la brosse, il produit une belle mousse crémeuse. Un moment vraiment très agréable !

    Je vais l'utiliser pendant plusieurs jours pour voir si ma peau le supporte.

    Merci infiniment Irène pour ce très beau cadeau !

    Commentaire par gingembre — 6 août 2014 à 13 h 56 min

  47. Oui Colchique ;)

    Mais c'est si tentant de le garder ainsi.

    Commentaire par michele — 8 août 2014 à 10 h 46 min

  48. Heureuse de t'avoir fait plaisir Gingembre, le sort en avait décidé ainsi :-)

    Tu me diras comment ta peau réagit. Ne l'utilise peut être pas tous les jours …

    Commentaire par Irene — 11 août 2014 à 9 h 34 min

Laisser un commentaire

Les paragraphes et retours à la ligne sont automatiques. Les adresses de messagerie ne sont pas affichées. HTML autorisé : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Captcha:

Fermer cette fenêtre.

1,216 Propulsé par WordPress.